Le Rafale pour l’Egypte

Par Vendredi 13 février 2015 Permalink 22

Les Etats Unis ont donc accepté que l’Egypte achète 24 avions Rafale à la France. Les crédits d’armement qu’ils allouent au gouvernement du Caire, après avoir été gelés sous les frères musulmans, vont servir à l’acquisition de matériel militaire français. Barack Obama gratifie ainsi François Hollande pour services rendus: le refus pour le moment de livrer les frégates à la Russie est largement compensé par ce contrat.

Donc à en croire Paris, l’Egypte serait un pays plus sûr que la Russie! Sa stabilité est mise en exergue contre l’évidence même. Placé à coté de la Libye, la Jordanie, le Liban, le chaos qui règne au Proche Orient incite donc à livrer toujours plus d’armes. Par ailleurs l’état islamique rode, sans frontière, et la propagation de ses idées dans les milieux pauvres musulmans inspire plus de crainte que d’espoir… La présence d’Israël qui fera peut-être un jour les frais de cette livraison (c’est sans doute aussi pour ça que les EU ont laissé la place) n’a pas l’air de gêner notre gouvernement… Hier le pays se défendait avec des Mirage livrés par De Gaulle… Demain il sera attaqué par des Rafale livrés par Hollande… Autres temps, autres mœurs!

Mais la Russie est donc bien plus dangereuse et nous menace! Poutine a pourtant la politique de ses frontières en refusant l’arrivée des forces de l’OTAN aux siennes sans pour autant témoigner d’un hégémonisme destructeur ailleurs en Europe. Mais ce qui ne lui est pas pardonné est son refus d’un mondialisme apatride et son souverainisme chevillé au corps. Bien que chez lui la population continue de soutenir sa politique sans concession vis à vis de l’Ukraine, il est présenté comme un épouvantail à l’opinion publique occidentale.

Un état islamique rétrograde, archaïque  ne répugne donc pas nos dirigeants. Il est pourtant saisissant de voir des photographies de l’université du Caire dans les années 60, avec des filles et garçons libérés et ce que ce centre de la culture est devenu depuis. Mais peu importe, il faudrait se réjouir d’armer le régime du nouvel homme fort Sissi plus répressif et autoritaire que celui de Moubarak d’après les organisations de défense des droits de l’Homme. La politique étrangère de la France est décidément tombée bien bas.

Frédéric Le Quer

22