Radiographie de tableaux du XVIIe siècle

Par Dimanche 22 mars 2015 Permalink 14

L’idée de l’étude de la peinture par des méthodes scientifiques date au moins du XVIIIe siècle. La curiosité que chacun ressent face à des chef d’œuvres peut être satisfaite en partie de cette façon. La radiographie aux rayons x  depuis le XXe siècle permet de mieux percevoir les intentions de l’artiste et ses repentirs. L’analyse scientifique permet de bien connaitre et bien comprendre l’élaboration d’une oeuvre et donc ainsi mieux la conserver.

Trois exemples sont évoqués concernant des tableaux de Rembrandt (1606-1669), Claude Deruet (1588-1660) et Nicolas Poussin (1594-1665):

L’image radiographique du tableau de Rembrandt, Portrait de jeune homme,  permet de retrouver la composition insoupçonnée d’une femme penchée sur un berceau:

SAM_0653

L’image radiographique du tableau de Claude Deruet, Triomphe d’Henri IV, révèle lui le portrait d’une femme à contre sens reconnue par des gravures comme étant Catherine de Bourbon, première épouse d’Henri de Lorraine qu’il a peut-être voulu faire oublier à sa seconde femme:

triomphe-henri4-2 copie

SAM_0654

 

L’image radiographique du tableau de Nicolas Poussin, L’inspiration du poète, révèle la première version du visage du poète (le personnage à droite) avec des cheveux courts:

cuisine-et-service-de-table-set-de-table-poussin-l-inspiration-3375447-set-de-table-pooete-4a417_big

SAM_0655Grace à la radiographie, ce ne sont pas seulement les changements iconographiques qui sont intéressants mais aussi la construction de l’oeuvre devient mieux perçue, la matière picturale utilisée se découvre, la brosse ou le pinceau choisis montrent la technique du maître.

Frédéric Le Quer