Quels ministres!

Par Vendredi 3 novembre 2017 Permalink 1

Dès le début, ça a commencé avec des ministres très proches d’Emmanuel Macron. Ferrand, sa maitresse, ses investissements immobiliers, les mutuelles de Bretagne. La justice dit s’en laver les mains car les faits sont prescrits. Mais l’affaire reste en travers de la gorge de quelques associations… Et puis le scandale d’emploi fictif, cette fois, vite étouffé, avec Bruno Le Maire et sa femme qui, pour quelques milliers d’€, gérait soi-disant le site internet du député. Mais c’était de la gnognotte, de la roupie de sansonnet, des combines de pousse-mégots! Le lourd apparaît ensuite. Juridiquement béton. Légal. Mais des sommes inouïes. Débectantes.

Muriel Pénicaud la ministre du travail qui profite du plan social chez Danone pour s’en mettre plein les fouilles. 3 millions d’€. Voir: http://politiqart.com/muriel-penicaud-demission/

Et maintenant Florence Parly la ministre des Armées (plus inactive qu’elle, tu meurs!), qui s’est goinfrée dans deux sociétés moribondes, Air France et la SNCF. A la SNCF, début 2017, cette dame se faisait 52 000 € net par mois. Avant, en 2014, elle s’était fait 658 000 € en 9 mois! Elle a eu beaucoup de mal à l’avouer… Il faut savoir qu’en 2015 la SNCF a affiché 12 milliards de pertes. Douze milliards en une année! Et l’année d’après, elle afficha laborieusement un demi milliard de bénéfice. Fin 2016, le total de la dette de l’entreprise publique avait toutefois encore cru et se montait à 52,8 milliards d’€. Mais cela n’a aucune conséquence sur les revenus de Florence Parly qui sévit dans le passé aussi à Air France contre 29 300 € net par mois! Cette compagnie est si dramatiquement mal en point que beaucoup se demandent si elle ne va pas finir par disparaître.

Donc malgré les salaires mirobolants de la ministre, ses compétences ne vont pas jusqu’à sortir du gouffre les sociétés dans lesquelles elle travaille. Des sociétés très liées à l’état. La SNCF, on n’en parle pas. Pour Air France, c’est plus de 17% du capital qui appartient encore aux citoyens français.

Mais tout ça est parfaitement légal même si ces sommes déterrées par France Culture ont mis 24 h avant d’être reprises par le restant de la presse mal à l’aise. Et le prochain énième cadeau du gouvernement aux grands patrons avec la baisse de la taxation sur les actions gratuites ne fera que confirmer l’orientation idéologique de nos dirigeants. Ce n’est pas du capitalisme ça, qu’on ne s’y trompe pas. Personne ne se bat au péril de sa vie en suant sang et eau pour devenir riche. C’est juste une méthode d’accaparement par les plus riches de toujours plus de richesses au détriment des autres, de tous les autres, de ceux qui touchent les apl, comme de ceux qui sont propriétaires de leur habitation.

Et les français viennent de voter pour ça!!! Pour des pilleurs, des détrousseurs qui pendant les 5 prochaines années vont s’en donner à cœur joie! Pourtant il n’y a aucune raison objective pour ne pas chasser Macron et sa clique de richards prétentieux. Mais si. Il en existe une. La lâcheté.

Frédéric Le Quer