Policiers dépassés, institutions débordées

Par Samedi 19 décembre 2015 Permalink 4

Ils sont fous les policiers, ils sont fous! Ils continuent de s’aventurer au Val-Fourré tard le soir croyant naïvement qu’ils peuvent se déplacer partout sur le territoire! Cette semaine, certains habitants, se sentant stigmatisés par une visite incongrue des rues à une heure indue, presque minuit, c’était vraiment abuser, n’ont pas hésité à jeter sur les forces de l’ordre tout ce qui leur passait sous la main pour les faire fuir. Les occupants du véhicule de police devant tant de violence et de haine, lors de leur retraite en bordel rangé, comme on disait à l’armée, ont dû utiliser le lance grenade pour sortir indemne de la souricière! Ambiance, ambiance… Evidemment l’impunité est totale et ces échauffourées, là ou ailleurs, n’entraînent pas d’arrestation.

A Mantes la jolie, pour continuer avec cet exemple les gens votent aux élections régionales pour Valérie Pécresse, en tout cas ceux qui y vont car 55% ne sont pas intéressés.  Le quarté dans l’ordre au premier tour, c’est 1, Pécresse, 2, Bartelone, 3, St Just et 4, Boucharda. Nizarr Boucharda est le représentant de l’Union des Démocrates Musulmans Français, un parti dont l’avenir fera beaucoup parler puisque après seulement 3 années d’existence, il dépasse déjà dans certains endroits les écologistes, le Front de gauche et Dupont Aignan. Il avance « sereinement », dit-il, mais se compare quand même au mouvement de Christine Boutin qui vient d’être condamnée à 5000€ d’amende pour avoir considéré l’homosexualité comme une abomination. L’Obs, Libé, Le Monde n’ont jamais eu de mots assez durs pour la critiquer, pour le moment ces journaux n’ont rien à redire conte M. Boucharda.

Ainsi va la colonisation de peuplement par l’islam dans certaines banlieues. Entre combats réguliers avec la police pour faire respecter son pré carré au mépris complet de la loi et engagement au sein des institutions, les cartes sont brouillées. La république est tantôt rejetée, tantôt utilisée pour faire avancer l’islamisation. Pour les moins de 40 ans, il y a la révolte, le caillassage, les trafics et le défi généralisé aux institutions françaises. Pour les plus vieux, un parti propre sur lui plaçant les musulmans comme force politique aux revendications séparées de celles du reste de la France. Comme le souhaite  l’Union des Démocrates Musulmans Français sur son site, à quand Nizarr Boucharda président? Il a déjà choisi Bayrou comme premier ministre à la manière de Houellebecq mais ça pourrait être n’importe quel membre du spectre politique jusqu’à Juppé et l’identité heureuse!

Frédéric Le Quer