Perspectives 2017

Par Jeudi 29 décembre 2016 Permalink 3

Il est temps de se plier à l’exercice des perspectives pour 2017. Nous nous y étions astreints l’année dernière (http://politiqart.com/previsions-2016/) et si beaucoup de choses se sont révélées justes, nous n’avions pas vu l’essentiel, i.e. qu’à cette époque avait certainement été atteint un pic de la mondialisation. 2016 nous a fait basculer dans la démondialisation avec deux faits majeurs: D’une part, la continuation du ralentissement du commerce international avec parallèlement un repli des investissements financiers sur leur marché domestique, d’autre part la révolte des peuples et leur insoumission à la doxa mondialiste portée par les élites.

La mondialisation semblait à cette époque être plus que jamais la marche inéluctable. Par exemple, aucun attentat en France aussi affreux fut-il ne remettait en cause l’ouverture des frontières. Plus rien ne devait arrêter les flux migratoires, l’envahissement de l’Europe, le multiculturalisme. Plus rien ne devait empêcher la constitution d’un gouvernement mondial, mené par Washington et sa future figure de proue Hillary Clinton auquel se soumettait par avance l’U.E. avec délectation. Mais le basculement a commencé avec le Brexit au milieu de l’année, continué avec l’élection de Donald Trump prônant pour son pays un repli sur soi, puis le rejet de Renzi en Italie. Cependant cette remise en cause de trente années de politique est longue et le multiculturalisme va obligatoirement continuer à faire des ravages dans les pays occidentaux tant on est allé loin: un rapport anglais venant d’être publié constate que, dans des villes comme Birmingham, des jeunes élèves croient que la population majoritaire au Royaume Uni est pakistanaise! Les douaniers français de leur coté se lamentent de voir leur travail pour empêcher l’immigration illégale systématiquement détricoté par des associations subventionnées par le gouvernement! 2017 verra la lutte à mort entre les tenants du souverainisme et les internationalistes qui si ils sont minoritaires ont l’appui des médias et des puissances de l’argent.

Le peuple contre l’oligarchie: ce sera la grande histoire de 2017

Le conflit va s’exacerber avec l’inéluctable accumulation de désastres économiques. La situation est si dramatique au sein de l’Union Européenne qu’elle a renoncé à sa théorie du bail in pour les banques ( sauvetage des établissements financiers par les clients et non plus par l’état, i.e. l’ensemble de la population d’un pays) totalement impraticable. L’Allemagne toussote pour la forme mais avec sa Deutsche Bank sauvée par les américains qui ne pouvaient pas faire autrement, elle ne peut dorénavant que s’écraser. Le secteur bancaire ne survit que grâce à la capacité d’endettement des états les plus fragiles de l’Union Européenne. La croissance aux Etats Unis est plus que médiocre, celle en France est juste une catastrophe.

Quand est-ce que les hordes de chômeurs et de travailleurs pauvres vont se rebeller contre la société partout dans le monde? La question se posera avec acuité en 2017 si tout ne change pas très vite.

Frédéric Le Quer