Pénélope et François: l’amour du fric

Par Mercredi 8 février 2017 Permalink 3

Pénélope aurait cumulé deux jobs à plein temps avec des salaires de cadre supérieur pour chaque. Pénélope aurait bénéficié en 2013 de 29 000 € d’indemnités de licenciements pour 17 mois de travail, enfin travail bref, on s’est compris. Avant, en 2002, c’est 16 000 € d’indemnités que Pénélope aurait palpé pour son licenciement. Que ferait l’état français sans Pénélope? Sa prodigalité envers elle est exceptionnelle. Pourtant la police ne trouve pas trace du travail de cette mère au foyer qui reprend en plus des études de littérature anglaise pour s’occuper!!!

Pénélope la principale intéressée, hyperactive à en croire son cv, n’a pas le droit à la parole. « Sois belle et tais-toi! » lui a dit François. En fait ce couple se parle-t-il encore? N’assiste-t-on pas au remake de Sarko Cécilia ou Hollande Trierweiller. Certes Fillon ne lésine pas sur les déclarations d’amour mais les citoyens ont compris qu’il boxait dans la même catégorie que Cahuzac: Il peut raconter n’importe quel mensonge sans sourciller!

Et puis il y a aussi 2 F Conseil dont les revenus vont directement dans la poche de l’ex premier ministre. C’est d’ailleurs parce qu’il a été premier ministre que 2 F conseil est si bankable. Nos multinationales passeraient apparemment à la caisse pour les bienfaits que son gouvernement leur a accordé. C’est en tout cas ce que laissent entendre toutes les télés du monde…

L’ultime ligne de défense du candidat est de dire qu’il a déclaré tous les revenus du foyer. Concernant ses déclarations d’impôts il a été un bon père de famille. Il n’est donc pas atteint de phobie administrative comme Thévenoud. Personne n’est jamais entièrement mauvais! Ce que le citoyen se demande toutefois, c’est comment un foyer qui gagne autant d’argent par an ne finit pas automatiquement par posséder un patrimoine considérable et par être imposé sur la fortune? Que fait-il de tout ce pognon? Fillon et sa femme sont-ils des paniers percés? L’argent leur file-t-il entre les doigts? Si c’est cela, les français devront réfléchir avant de l’élire. Il est déontologiquement profondément abject et en plus il jette le fric par les fenêtres. C’est beaucoup de défauts pour un seul homme…

Frédéric Le Quer