Le quatrième pouvoir en question

Par Mercredi 3 mai 2017 Permalink 3

Le débat hyper médiatisé entre Emmanuel Macron et sa challenger Marine Le Pen se déroule ce soir dans un contexte où la liberté de la presse est remise en cause non seulement par ceux qui la détiennent, mais aussi simplement par ceux qui la font, i. e. les journalistes qui dans leur immense majorité se plient avec docilité aux idées de leur patron. "Reporters sans Frontières" reconnait que "la mainmise d’une poignée de milliardaires sur les médias s’est accentuée, aggravant ainsi la dépendance de certains groupes de presse aux pouvoirs économiques. Le risque de conflits d’intérêts n’a jamais été aussi grand, fragilisant d’autant plus l’indépendance des journalistes." Mais les journalistes réclament-ils vraiment une véritable indépendance ou préfèrent-ils continuer à avoir un job qui les rémunère grassement? La réponse est dans la question... Vincent Bolloré n'a jamais caché qu'il s'impliquerait dans la ligne éditoriale de Canal +. Les journalistes et animateurs que le groupe Vivendi embauche, sont les relais des idées et des intérêts de leur boss. Partout ailleurs, c'est pareil; si le journalisme d'opinion existe encore, c'est celui de la pensée unique, par définition inique! Les opinions divergentes ne se déploient plus que "dans certaines rédactions qui échappent encore à l’influence ...

Les algériens votent aussi

Par Mardi 2 mai 2017 Permalink 5

Un autre grand pays, le plus grand d'Afrique en superficie, vote aussi cette semaine. Le 4 mai, les algériens sont invités à élire leurs députés. À vrai dire ce scrutin n'intéresse personne pas plus en Algérie qu'à l'étranger! La clique Bouteflika est indéboulonnable. Le vieillard était déjà ministre de la jeunesse et des sports en 1962!!! Cet accaparement du pouvoir explique en grande partie les maux dont souffre la nation. Ce conservatisme éloigne les citoyens des urnes qui sont à peine au courant de ce scrutin et les jeunes plus particulièrement sont abstentionnistes à 80%. La liberté de la presse est remise en cause. « On ne paie pas les journalistes durant deux ans, c’est une manière de les asservir, de les aligner, de les conditionner et de leur enlever toute capacité d’esprit critique », explique Said Sadi un opposant au régime. Mais en tant que français, difficile de donner des leçons sur ce sujet compte tenu de qu'on voit pour notre présidentielle!!! Pourtant les chantiers en Algérie ne manquent pas. L'économie entièrement dépendante du pétrole est très alarmante. Toute la région au delà des frontières est d'une instabilité politique que tout le monde connaît, en partie due aux occidentaux, d'ailleurs. ...

Ticket Marine, Dupont Aignan

Par Lundi 1 mai 2017 Permalink 4

Nicolas Dupont Aignan a donc franchi le pas ce weekend assez logiquement. Ce leader n'avait strictement rien à gagner à être le énième soutien d'Emmanuel Macron et le ni ni lui aurait donné des airs de dégonflé. Il a même plutôt bien négocié son ralliement. C'est un deal win-win. S'il fait passer son statut de frondeur de droite à celui d'homme d'état, Marine qui n'a plus vraiment de nom de famille ni de parti politique, se "désostracise" à vitesse accélérée. Le projet du ticket Marine, Dupont Aignan est quasiment illisible sauf sur un point, leur volonté commune de mettre fin à l'immigration massive. Cela tombe bien, c'est pour cela que les suffrages vont sur eux. Il semble que la France dans le cas d'une victoire souverainiste pourrait être alors comparée au groupe de Visegrád avec un nombre d'habitants équivalent, faisant savoir à l'Union Européenne sa ferme opposition à l'accueil de migrants dans son pays et rejetant notamment l'idée des institutions européennes d'un système de répartition obligatoire de ceux-ci. Donc rien de très révolutionnaire au sein de l'UE sinon un autre axe à l'ouest du continent tentant de ne pas systématiquement dénigrer ses origines, de ne pas évacuer sa culture séculaire, de ...

Fragonard Jean-Honoré (1732-1806)

Par Dimanche 30 avril 2017 Permalink 1

Les français connaissent "Le verrou" et les figures de fantaisie de Jean-Honoré Fragonard (elles sont au nombre de quatorze) et en particulier celle de Diderot un peu efféminée. Cependant, le peintre longtemps méconnu est très éclectique. Son charme quelque soit le sujet de ses compositions, vient de cette impression de spontanéité qu'il donne en mettant, tel un précurseur de l'impressionnisme, de resplendissant tons de rouge et de rouille illuminant la toile. L'image en une avec le pantalon du jeune homme brodant, l'habit de l'autre, les lèvres des trois personnages, le carquois par terre est un bon exemple. L'oeuvre (55,9 x 45,7 cm) de jeunesse (23 ans environ), un brin licencieuse, aux multiples symboles phalliques, fut proposée à Munich chez Hampel le 30 mars 2017 et fit 475 000 €. Notons à cette occasion que l'Allemagne en 2016 se situait en quatrième position sur le marché mondial de l'art derrière la Chine, les Etats Unis, la Grande Bretagne et devant la France! En France, justement, les amateurs argentés devront plutôt se contenter de dessins qui ne trouvent d'ailleurs pas toujours preneur. Si celui ci-dessous, "Jeune femme devant une sculpture antique de chien, plume et encre brune, lavis de bistre sur trait de ...

Odiot, une prestigieuse maison d’orfèvrerie

Par Samedi 29 avril 2017 Permalink 1

Le processus de création de la maison Odiot mis en exergue actuellement par le musée des arts décoratifs à Paris, n'est pas celui d'un démiurge fou, alcoolique ou drogué au prise avec ses démons mais une affaire de travail approfondi, austère, laborieux aboutissant depuis le premier empire à des pièces d'orfèvrerie d'une irréprochable qualité. Les mots, les images, les esquisses, les moules mènent à la fabrication d'objet en argent servant le plus souvent aux arts de la table. Après l'artiste créateur, dessinateur, viennent s'arrimer de nombreux métiers tels les planeur, tourneur-repousseur, monteur, ciseleur, polisseur-aviveur. Jean-Baptiste-Claude Odiot (1763-1850) a édifié l'entreprise d’orfèvrerie française la plus prospère et la plus fréquentée par toutes les cours européennes de son temps en prenant la succession de son père. L'empire la voit exploser, la restauration consacre sa gloire en faisant de la maison Odiot le fournisseur attitré de Louis Philippe. Encore de nos jours de nouvelles pièces sont inventées en collaboration avec divers designers. Aux enchères, les pièces de la maison sont bien prisées. la soupière en une avec son dormant en argent aux armes du comte de Lariboisière, poids 9,654 kg, H 36 cm fit frais compris chez Beaussant-Lefèvre à Drouot le 11 mars 2015, 29 ...

Alternance politique

Par Vendredi 28 avril 2017 Permalink 4

L'évocation sans fin des soutiens d'Emmanuel Macron est révélatrice de l'entre-soi qui règne au sein de l'oligarchie française. Juppé, Jospin, Raffarin, Villepin, Fillon, Ayrault, Valls, Cazeneuve, tous, premiers ministres de l'alternance comme ils aimaient à faire croire, n'ont qu'un candidat, Macron. Derrière ces gens, tout un monde de pistons, de passe droit, d'avantages divers se décline en descendant la hiérarchie. Ils se tiennent par la barbichette. Des élus comme Estrosi que Marine Le Pen a fait longuement siffler hier à Nice, représentent la caricature des hommes politiques français. Les chaines d'information privées ou d'état, c'est pareil les dirigeants doivent les mêmes services aux mêmes décideurs, paient leur dette à un système qui leur permet d'émettre et qui permet aux salariés de père en fils de gagner leur vie. Plus question de cette déontologie dont nos médias aiment se gargariser; tout doit continuer comme avant avec les mêmes. On se sert les coudes, on pensera à ce dont on a l'air plus tard. Il faut rabâcher la consigne de voter Macron sur tous les tons pour soi, ses enfants, son pognon. La personne de Marine Le pen n'est pas une question d'idée politique. On se demande sérieusement à qui elle peut faire ...

Un tissu industriel qui fait mal

Par Jeudi 27 avril 2017 Permalink 1

La scène d'hier à Amiens était assez jubilatoire. Emmanuel Macron qui expliquait avec suffisance à ses fidèles journalistes qu'ils ne lui dicteraient pas le timing de sa campagne électorale et qu'il faudrait qu'"ils s'y habituent" s'est vu forcer quelques heures plus tard de mettre ses pas dans ceux de Marine Le Pen! Les images dévastatrices bien qu'édulcorées par toutes les télévisions réduites à diffuser pour leur propagande des scènes tournées par le staff du candidat du système, montraient néanmoins une Marine Le Pen multipliant les selfies avec les ouvriers et les ouvrières et un Macron tentant de justifier une mondialisation qui fait disparaître de France son tissu industriel. Des trois piliers qui font un tissu industriel varié et efficace, i.e. les grandes entreprises, les entreprises de taille intermédiaire (ETI) et les petites et moyennes entreprises (PME), il ne restera bientôt plus rien sinon des plans de formation offerts aux gens pour leur faire passer le temps. Le chômage dont on parlait hier matin avec prémonition compte tenu des désastreux résultats du soir, oblige inéluctablement le travailleur à s'inventer un revenu pour subsister. Combien en sont capables? La société que veut Emmanuel Macron est dure, implacable, inégalitaire à force de laisser ...

Risque économique

Par Mercredi 26 avril 2017 Permalink 1

Le risque économique est élevé et extrêmement inquiétant. La précarité des foyers français n'a jamais été aussi grande. Nous sommes sur la pente des Etats Unis, pays dans lequel près d'une famille sur deux ne pourrait faire face à un besoin impromptu de 400 $ sans recourir à l'emprunt. Libre échange, globalisation financière, institutions supranationales (Otan, ONU, Union Européenne...) ne résolvent rien, au contraire. Jacques Nikonoff, cofondateur d'Attac, à la tête du parti de la démondialisation, souverainiste de gauche, analyse que le chômage est une volonté de "rediscipliner le monde du travail" de manière à affecter la valeur ajoutée créée par l'entreprise de plus en plus vers le capital (Constatons que les pays qui ne connaissent pas le chômage de masse comme chez nous ont en revanche des travailleurs pauvres!). Dans l'Union Européenne, la stabilité économique et plus largement la paix sociale sont assurées depuis quelques années avec le rachat par la BCE des émissions obligataires de pays surendettés comme la France ou l'Italie qui ne trouveraient pas acquéreur sans cela et qui peuvent ainsi dépenser sans trop compter pour faire subsister leur peuple. Mario Draghi, par cette manœuvre, enrichit toujours plus les plus riches en ne cessant de faire ...

Politique de l’offre

Par Mardi 25 avril 2017 Permalink 3

La politique de l'offre dans un cadre mondialisé à l'extrême, a encore gagné. Les français n'ont probablement rien compris à l'enjeu, à LR et au PS, l'art de la combinazione prenant largement le pas sur le débat d'idée. Il n'est pas question de projet, ils ont à peu près le même, mais de partage des postes à pourvoir. Le PS, plus malin, s'est couvert avec deux fers aux pieds, Macron et Hamon. LR n'avait qu'une brebis galeuse à proposer et se rallie piteusement à Macron. Les frondeurs de Hamon se lient sans vergogne à l'un des participants réguliers du forum de Davos. Malgré 12% d'opinions favorables à Hollande, son clone va donc être élu. Ce dernier est la suite de Sarkozy, Chirac ou Mitterrand. Il est l'image éthérée, propre, publicitaire de la politique de l'offre accompagnant la mondialisation qui, par essence, fait reculer la démocratie. Le profit des multinationales est la seule chose qui compte. Les personnes morales sont favorisées pour enrichir quelques personnes physiques. Coût du travail moins élevé par une flexibilité plus grande. Derrière cela impôts, temps et conditions de travail, retraites sont déclinés pour améliorer toujours plus les profits des grandes entreprises. Leurs dirigeants sont aussi directement favorisés ...

Hollande dit: Votez Macron!… Poil au fion!

Par Lundi 24 avril 2017 Permalink 3

François Hollande met en garde contre le vote pour Marine Le Pen dont le projet entraînerait les pires catastrophes. Les marchés financiers en sont parfaitement conscients. Les actions grimpent surtout les bancaires qui prennent 10%, les taux souverains baissent, l'euro monte face au §. L'or parallèlement dégringole! Si vos intérêts correspondent à ceux des banques, des traders, de Soros, si la libre circulation des capitaux vous est essentielle, si la mondialisation et son corollaire l'absence de démocratie vous conviennent, les conseils de "moi, président" vous seront précieux. Écoutez ses arguments et suivez ses consignes de vote pour Emmanuel Macron! En revanche si vous vous foutez d'avoir la possibilité d'envoyer votre pognon à l'autre bout du monde, si vous avez l'intuition que ce qui favorise la Société Générale, la BNP, le Crédit Agricole ou les grandes fortunes à peu de chance de vous être favorable, si vous pensez que l'argent déversé par les banques centrales n'a pas "ruisselé" comme dit Bernanke, dans votre porte-monnaie, dites-vous qu'en votant Macron les choses ne risquent pas de changer et que le pourrissement dont parle Mélenchon, vous touchera un jour ou l'autre comme 2 et 2 font 4. Les oligarques serrent les coudes et mettent leurs ...