Macron serait-il Rosemary’s baby?

Par Mardi 25 juillet 2017 Permalink 3

La question semble outrée. Notre président incarné dans le fils devenu adulte de Rosemary, fils procréé avec Satan par la grâce de Polanski, au sein d'un milieu démoniaque, parait hors de propos. Non, ce n'est pas possible. New York - Amiens, cela n'a rien à voir. Une illusion. Un fake de la blogosphère. Emmanuel, littéralement, traduit de l'hébreu, signifie dieu est avec nous. Mais est-ce dieu ou le diable qui est avec nous? Qui est notre président? A peine élu, le gouvernement remettait sur le table le débat sur les néonicotinoïdes, molécule tueuse d'abeilles. Le ministre de l'agriculture, ami des pesticides, anti écologiste primaire, favorable aux rendements intensifs souhaitait réintroduire l'épandage aérien de ce produit. La pollinisation garantissant l'équilibre environnementale devenait l'ennemi de notre gouvernement. Le gouvernement a reculé mais les crédits de l'institut de l'abeille et de la pollinisation baissent drastiquement au point que pour survivre il lance un appel aux dons... Les jeunes français engagés sous les drapeaux voient leur matériel obsolète en faire la risée de la soldatesque internationale. Ce n'est néanmoins pas suffisant pour Emmanuel Macron qui s'acharne sur cette jeunesse patriote, courageuse, parfois héroïque prête à défendre son pays au péril de sa vie. Le chef de ...

L’indépendance de la Catalogne

Par Lundi 24 juillet 2017 Permalink 1

Les indépendantistes de Catalogne veulent organiser dans un peu plus de deux mois un référendum d'autodétermination. Les instances européennes sont vent debout contre cette initiative et font déjà sonner la charge dans la presse espagnole pour décrédibiliser le résultat attendu. De soi-disant intellectuels ibériques même catalans à la solde de l'Union Européenne, tous ces médias, ces metteurs en scène, ces think tank qui ne vivent que de subventions de Bruxelles, sont appelés à la rescousse pour prêcher la bonne parole unioniste. Ils n'y vont pas de main morte et ne donnent pas dans la demi-mesure. El Pais (tu m'étonnes!) s'en fait l'écho, parlant d'"incompatibilité avec l'état de droit" ou de "processus dévoyé par le nationalisme", rien que ça! Evidemment la notion même de référendum est remise en cause et traitée de processus non démocratique. Plus c'est gros plus ça passe! De curieux sondages qui seraient plus révélateurs (!) proclament très précisément que 49,4% des catalans seraient contre l'indépendance et que 41,6% seraient pour. Mais il semblerait que dans les 49,4% de contre l'indépendance, une grande partie de ces électeurs seraient si peu contre qu'ils n'iraient pas voter et que les gens favorables à celle-ci l'emporteraient largement. Autant dire que le sondage ...

Jean Royère (1902-1981)

Par Samedi 22 juillet 2017 Permalink 1

Jean Royère est un décorateur français dont la carrière se déroula à la fois entre les deux guerres mondiales et après la seconde. Il aménage le bar du Carlton sur les Champs Elysées en 1933. Dans les années 50 il devient le décorateur attitré des élites du moyen-orient. Tout réussit à cet homme né dans un milieu aisé. Et 36 ans après sa mort, il continue à défrayer la chronique des salles de ventes aux enchères. Si ses meubles ont toujours valu très cher, les prix par exemple en 2012 le 17 octobre chez Vincent Fraysse pouvait être encore... Enfin jugez plutôt! Dans l'image en une (gazette Drouot n°35 du 12 octobre 2012) l'enfilade au fond, chêne vernissé, 3 portes, dalles de verre bleu dur, pied en toupie (larg 230 cm) fit 37 200 €. La table à plateau en verre bleu dur(diam 120 cm) et les 4 chaises firent 24 800 €. La table basse à droite qui va avec l'ensemble fit 8 060 €. Enfin la paire de fauteuil (un au premier plan) fit 11 780 €. En 2017 Jean Royère est très présent sur la scène française et à l'Hotel Drouot qui ne se contente pas, au niveau record, ...

3% le mantra Macron

Par Vendredi 21 juillet 2017 Permalink 3

La Banque Centrale Européenne dirigée par Mario Draghi rachète in fine les émissions de dette des pays européens dont le budget annuel ne devrait pas dépasser 3% de déficit. Pas directement puisque des investisseurs privés s'y collent au moment de l'émission obligataire. Mais ils ont la garantie d'être rachetés par la BCE. Sans celle-ci, ils n'achèteraient qu'à des taux très élevés et encore, les dettes des pays du sud, France comprise, puisque le risque d'une banqueroute est important (en plus des taux élevés accéléreraient la banqueroute). La zone € tenant à grand coup de création monétaire, la monnaie devrait ainsi être fragilisée au grand dam des pays du nord à cause de l'idée que plus il y en a en circulation moins elle vaut. Néanmoins cette création monétaire qui devrait aussi entraîner de l'inflation avec un € qui vaudrait moins cher n'en entraîne pas. Les pays du nord s'inquiète donc pour rien pour le moment. Pire, alors que la Fed aux Etats Unis tente une politique moins "accommodante", le $ baisse pourtant vis à vis de l'€ et l’enchérissement de notre monnaie va nous coûter très cher sur le plan des exportations. La hausse des taux de la Fed qui raréfie ...

C’est qui le chef?

Par Jeudi 20 juillet 2017 Permalink 1

Deux aspects de la souveraineté nationale ressortent de l'affaire du général de Villiers. Le premier, est la défense du pays dont l'armée a la responsabilité. Le second est l'absence de choix de l'état vis à vis de la distribution des deniers publics. Le chef d'état-major démissionne sous les applaudissements de ses troupes. L'autorité du chef d'état en est d'autant amoindri. Chef des armées, il se voit contesté par des militaires prêts à mourir pour la France, garants de la souveraineté nationale. Mais de la souveraineté nationale, Emmanuel Macron s'en fiche. Il a été soutenu par l'Union Européenne pour être son syndic de faillite, celui qui la dépècera pour l'offrir sur un plateau à la commission européenne et à l'OTAN. L'armée française est un bastion à faire sauter. En la ruinant, il la liquide. Le général Lecointre sera-t-il l'exécuteur des hautes œuvres? Si ce dernier l'accepte, les choses se feront en douceur. S'il comprend qu'il se fait manipuler et qu'il le refuse, la crise militaire commence seulement. Les quelques centaines de millions que demande l'armée française pour accomplir sa mission, reviennent à protéger la nation et aussi l'UE. Il en va de la vie de jeunes français. Cette noble cause ne fait pas ...

Le général Pierre de Villiers démissionne

Par Mercredi 19 juillet 2017 Permalink 1

L'équilibre psychologique d'Emmanuel Macron devient un sujet. Mélenchon clame que le jupitérien "déraille" et même les députés de la République en Marche assument déjà leur désaccord avec celui qui les a fait ce qu'ils sont il y a quelques semaines à peine. Du coup, le président de la république est obligé de certifier à ces derniers qu'il n'est pas un "caporal" sous entendu par là probablement qu'il leur laisse un certain libre arbitre. Le mot "caporal" a surgi de manière prédestinée du subconscient d'Emmanuel Macron préoccupé par l'affaire du général Pierre de Villiers. Cette histoire méritait mieux que la torpeur estivale tant elle dénote la faiblesse de l'exécutif. Un chef d'état-major qui se permet de proclamer devant des élus de la nation qu'"il ne se laissera pas baiser comme ça" pour une somme de 850 millions que le chef de l'état refuse d'allonger pour les opérations extérieures, c'est du jamais vu sous la Ve république. Ce refus de mettre au pot est la goutte d'eau... La grande muette la ramène et les soldats ne font qu'un avec leur chef, leur ex chef devrait-on dire. C'est fondamentalement si grave que BFM qui joue le rôle des infos du temps de l'ORTF ou ...

Taxe d’habitation

Par Mardi 18 juillet 2017 Permalink 2

Les représentants des collectivités locales s'agacent de la suppression de la taxe d'habitation. Il en va principalement de la survie des chères associations que les maires aiment à rétribuer de manière discrétionnaire en fonction du nombre de voix qu'elles leur apportent aux élections. Les médias appellent cela le lien social. Il s'agit par exemple d'un rapport de force entre élus et responsables associatifs poussant les édiles locales à s'assurer la paix civile dans les banlieues à risque en finançant les lieux de culte et les fêtes religieuses. Emmanuel Macron dont la pensée ne s'énonce pas clairement et dont les mots pour la dire ne lui viennent pas aisément se retrouve engluer dans une promesse de campagne dont il ne veut pas se dédire. Aussi mal préparée que la taxe à 75% en 2012 de François Hollande pour les ménages les plus riches, elle apparaît avoir joué le même rôle. Alors que les discours du candidat président sonnait creux, que l'ennui commençait à poindre même chez ses meilleurs partisans, une inspiration subite lui vint: L'idée de Hollande était de faire payer les riches, l'idée de Macron est d'exonérer les pauvres, enfin les moyens. En effet sa mesure ne concerne pas 80% des ...

Des commémorations jusqu’à la nausée

Par Lundi 17 juillet 2017 Permalink 3

L'état français est devenu un professionnel des commémorations. Il commémore à tout va. Il pleurniche en célébrant. Il se lamente en se souvenant du passé. Tout est organisé aux petits oignons. Il faut que ce soit beau, émouvant et triste. Il faut faire pleurer dans les chaumières. Et les chaumières pleurent, aidées en cela par des images télé en continu et des voix off qui savent employer les mots appropriés. Les mots appropriés, c'est tout un art! Ils concernent nos amis américains si portés au nues pendant ce 14 juillet que cela en devient étrange. Ils concernent les victimes de Nice. Ce n'est pas un musulman. ce n'est pas un attentat islamiste non plus. C'est un camion fou! C'est France 2 et les autres qui le disent. Comme un robot! Il y a aussi la rafle du vel d'hiv qui dégouline de bons sentiments, où on rappelle encore Simone Veil à la rescousse. Et peu importe que l'antisémitisme ne cesse de croître, les ombres de l'unité nationale factice se déploient dans l'étrange lucarne. Le théâtre de la manipulation. Le théâtre de la propagande. L'adhésion à ces cérémonies alors que l'état perd son autorité, la nation se délite, la France se débat ...

Félix Ziem (1821-1911)

Par Dimanche 16 juillet 2017 Permalink 1

Concernant la représentation picturale de Venise, les maîtres italien du XVIIIe siècle comme Canaletto ou Francesco Guardi viennent d'abord à l'esprit. Le siècle suivant voit un grand peintre français, Félix Ziem faire de la Sérénissime la principale source d'inspiration de son art, moins enclin que ses glorieux prédécesseurs à capter rigoureusement les caractéristiques physiques de la ville qu'à se situer dans une recherche consistant à illustrer les variations atmosphériques de celle-ci. En une, huile sur panneau 54 x 85 cm intitulé "la pointe de la douane au soleil couchant" vendu chez Aguttes à Lyon, le 26 juin 2014 pour 57 375 €. Né à Beaune, étudiant à Dijon, à 20 ans Félix Ziem part vivre à Marseille. Rapidement il décide de parcourir l'Italie de long en large. Si Rome le déçoit, Venise l'éblouit et devient sa principale source d'inspiration. La mer, les eaux calmes, le soleil qui se reflète, caractérisent une oeuvre vibrante faite d'effets de lumière et de tons chauds. Le peintre recherche un cachet similaire à travers la Turquie, l'Egypte, l'Algérie, (ci-dessous "Chameliers et troupeau en Afrique du nord", huile sur panneau 29,5 x 51 cm vendu à Toulouse chez Primardéco svv le 5 avril 2015 environ 19 000 ...

Jean Dubuffet (1901-1985)

Par Samedi 15 juillet 2017 Permalink 1

Jean Dubuffet est l'artiste emblématique de l'après-guerre. Il identifie et collectionne les inventions créatives des malades mentaux et des marginaux en qualifiant l'ensemble d'art brut. Le peintre, le sculpteur, le plasticien, s'en inspire pour son propre travail. En osmose avec l'air du temps, à plus de quarante ans, Jean Dubuffet est propulsé sur le devant de la scène artistique parisienne. Des cycles viennent alors architecturer son oeuvre comme "Paris circus" qui dure un an ou surtout "l'Hourloupe" durant quatorze années pendant lesquelles plusieurs périodes se succèdent. L'oeuvre de Dubuffet est complexe, multiple. Sa posture anticulturelle ne l'empêche pas de rechercher l'origine de l'art et d'avoir une démarche intellectuelle soutenue par une élite initiée comme André Breton par exemple. Le marché de l'art n'a jamais perdu de vue ce créateur de génie. De nombreux marchands et grands collectionneurs gardent en réserve bon nombre des ses œuvres pour les sortir quand le moment leur semblera opportun car jusqu'à ces derniers temps ils se plaignaient que Dubuffet ne fût pas évalué à sa juste valeur. "Comme dans le cochon, chez Dubuffet, tout est bon" martèle un marchand suisse. Vu les milliers d’œuvres que l'artiste a réalisé, il est néanmoins possible d'en douter! Cela n'empêchait pas ...