Encore un petit juif de Sarcelles tabassé

Par Mercredi 31 janvier 2018 Permalink 8

Des jeunes africains de Sarcelles tabassent un enfant juif de Sarcelles. Des pauvres s'en prennent ignominieusement à un autre pauvre, lui en voulant d'être, à leur avis, plus riche qu'eux parce que juif. C'est une aubaine pour les vrais riches à l'écart de cette guerre civile entretenue par le totalitarisme, le racisme, la xénophobie de l'islam et la complicité de nos dirigeants. Ce ne sont pas les blacks, les arabes, les turcs qui sont à blâmer, on l'a bien vu quand ils surent grâce à des leaders éclairés se débarrasser de leurs oripeaux religieux au cours du XXe siècle, c'est ce qu'on leur inculque maintenant, leur bourrage de crâne coranique qui les rend dangereux pour la démocratie. Avec l'islam et c'est une des raisons pour lesquelles il est si promu par nos élites ploutocratiques, avec l'islam la guerre intérieure entre individus d'une même classe sociale est inévitable. Si être islamophobe est assez naturel (comment ne pas avoir peur de cette religion quand on n'en est pas?), combattre l'islam devrait être un devoir républicain comme les francs-macs de la IIIe république ont combattu le christianisme avec acharnement. Et personne n'en a jamais fait des racistes! Ils incarnaient une modernité contre un ...

Islamisation et propagande médiatique

Par Mardi 30 janvier 2018 Permalink 10

Incontestablement les grands médias participent à la grande vague d'islamisation de l'Europe. Ils soutiennent la volonté des élites ploutocratiques de convertir les populations à l'islam. Ils soutiennent les politiciens qui adhèrent à cette démarche. Ils soutiennent les associations qui, par leur engagement soi-disant humanitaire, aident à l'implantation des musulmans sur le vieux continent; et plus il y en aura, plus les autres seront tentés de se convertir pour faire partie d'un groupe, pour ne pas se retrouver isolés. Les raisons qui animent ces journalistes sont de deux ordres. D'abord il y a le besoin de s'aligner sur sa rédaction dont la ligne éditoriale est le reflet de l'opinion des patrons de presse capitaines d'industrie. Il en va de leur job. Ce ne sont pas des résistants, ils sont juste là pour se faire la meilleure place au soleil en faisant ce qu'on leur dit de faire. Mais tout ne peut s'expliquer par un collaborationnisme cynique. Beaucoup des éditorialistes, des reporters ressentent de la pitié pour les musulmans. Ces derniers, pour la plupart pauvres et incultes entraînent cette compassion qui fait qu'au lieu de combattre leur foi sclérosante, l'envie de les aider, de les sortir de leur détresse matérielle et physique pousse ...

Convertir les populations à l’islam

Par Lundi 29 janvier 2018 Permalink 13

L'Union Européenne et ses tenants veulent convertir les populations du vieux continent à l'islam. Le remplacement consiste à substituer les valeurs musulmanes aux valeurs judéo-chrétiennes dorénavant bien trop imprégnées de laïcité. La laicité, c'est l'émancipation, la liberté d'expression, le droit de se révolter, de penser que le bonheur est à conquérir ici, maintenant et non dans l'au-delà. Incontestablement la chrétienté a bien rempli le rôle de carcan, a bien joué des ciseaux d'Anastasie, a bien su étouffer les aspirations libératrices de populations sous le joug d'une autorité injuste. La chrétienté a été un bon petit soldat au service des plus forts pendant des siècles partout en Europe de l'Oural à la Bretagne. Mais son rayonnement s'est terni. Trop usé par le temps. Seuls les pays de l'est qui pendant une grande partie de XXe siècle ont laissé de coté la religion chrétienne y sont encore vraiment attachés, luttent pour la garder. Et ils le font contre l'Union Européenne dont les élites ont bien compris qu'il fallait trouver autre chose pour soumettre le peuple pour sauvegarder l'ordre éternel de dominants et dominés. Et cette autre chose est l'islam, plus jeune, plus conquérant et, cerise sur le gâteau, mille fois plus archaïque. En ...

Achille Laugé (1861-1944)

Par Dimanche 28 janvier 2018 Permalink 1

La peinture d'Achille Laugé est longtemps marquée par la juxtaposition de touches ou de points de couleurs pures. Bien que sa formation se passe chez Cabanel et Laurens, la manière divisionniste qui lui plait tant, est due à sa découverte du tableau de Seurat en 1886, "Un dimanche après-midi à l'île de la Grande Jatte". Après, rien ne sera plus jamais pareil pour ce fils de paysan languedocien qui, en 1888, retourne, après ses quelques années d'apprentissage à Paris, pratiquer son art dans son pays natal. Mais toute sa vie, Achille Laugé aura du mal à imposer son style malgré l'aide de quelques marchands de renom comme Albert Sarraut, Achille Astre, Maurice Fabre de Gasparet. Aussi va-t-il adoucir son pointillisme strict pour mieux imprégner ses toiles des couleurs et du soleil d'Alet, Collioure, Toulouse ou Cailhau où se trouve sa modeste maison qu'il peint sous toutes les coutures. Achille Laugé est prisé à 5 chiffres, un peu comme la plupart des peintres néo impressionnistes qui sont si présents dans les salles des ventes françaises. Tantôt il est vendu, tantôt ravalé, c'est un peu une question de chance pour le propriétaire. Quelques exemples, comme d'habitude, relevés dans la Gazette Drouot: Commençons par ...

Jacqueline, Jacquot et Jacquotte

Par Samedi 27 janvier 2018 Permalink 1

Jacquot est un pot anthropomorphe représentant un civil ou un militaire. Jacqueline ou Jacquotte est le pendant féminin, souvent une dame plantureuse, parfois assise. Ces pichets apparaissent en Hollande au XVIIIe siècle. La mode se répand en Europe et particulièrement dans le nord de la France. Dans les auberges ces fontaines de table sont une manière d'inciter les consommateurs à boire en renvoyant d'eux une image débonnaire, bon enfant. Ces faïences un peu comme des pyrogènes envoient aussi un message, se glisse dans l'air du temps comme celle en une, polychrome, le tonneau marqué "Vive la montagne, chantons la carmagnole" de la fin du XVIIIe siècle, 28 x 15 x 12 cm vendue le 20 juin 2013 chez Fraysse svv à Drouot 1240 €. Coté Jacqueline, signalons (voir ci-dessous) un grand et beau pichet anthropomorphe couvert représentant une femme à robe fleurie et tablier à pois, assise sur un tertre vert! Le poussier à coquille en étain d'origine. Lille, XVIIIe siècle. h 36 cm. 3500 € chez Pescheteau-Badin svv à Drouot le 13 octobre 2015. Pour terminer revenons au pot Jacquot, avec la faïence de Delft ci-dessous, XVIIIe siècle vendue à Hotel des ventes de Champagne Est SVV, le 8 février ...

De Nutella à Jeff Koons

Par Vendredi 26 janvier 2018 Permalink 1

L'obscénité des milliardaires n'a plus de limite sous le régime du président des riches. Les pauvres deviennent un sujet de plaisanterie, leurs malheurs, l'occasion de défiscaliser gros. Intermarché brade les pots de Nutella en les transformant en œufs de pâques à chercher à travers tout le magasin. Des gastronomes s'étripent pour bénéficier des trois euros de réduction et avoir ainsi la chance de manger du gras très sucré pour pas cher. L'idée est surement celle d'un pauvre aussi, comme les clients de l'hyper. Un malin qui a senti le gros buzz à faire. La hiérarchie, sans doute surprise par la proposition, a ensuite adhéré, goguenarde. Elle allait s'éclater à voir les ploucs se cholestéroliser, se diabètiser avec acharnement. Et les ploucs ne l'ont pas déçue! Ils se battaient tellement ils en rêvaient de leur bouffe à prix cassé! Jeff Koons toujours sponsorisé par François Pinault, propose de commémorer les attentats de Paris par des tulipes aux dimensions pharaoniques placées dans le XVIe arrondissement. Lui a l'idée, la dessine, et des mécènes vont se charger de la fabriquer. Mécènes pas tant que cela, puisqu'en contrepartie ils vont bénéficier d'énormes déductions fiscales; donc c'est en fait l'état qui paiera l'"oeuvre d'art" imposée par ...

Deux Davos commencent

Par Mercredi 24 janvier 2018 Permalink 1

Deux Davos vont résonner à travers le monde dans les jours prochains. D'abord l'habituel, celui des banquiers centraux, des patrons de multinationales et de la cohorte des leurs affidés qui débitent ce qu'on leur a dit de dire. Et ce qu'ils vont nous dire est du foutage de gueule pur et simple: Attention à l'endettement! Comment ces gens osent après avoir mené une énorme expérience de Quantitative Easing sans précaution, sans réflexion sur les effets secondaires qui viendront un jour ou l'autre, dans la précipitation, pour sauver la classe sociale qui est la leur, lui éviter la ruine, lui éviter de payer la note correspondant à ses erreurs en les faisant payer par le peuple, comment ces gens osent donc dire après aux états d'un air supérieur, de suivre une politique de rigueur, i. e. faire que le peuple se serre la ceiunture? Et comment se fait-il que des Macron, le doigt sur la couture du pantalon approuvent ces consignes et cherchent à les mettre en pratique? Il s'agit d'un scandale comme aurait dit dans le temps Georges Marchais! Mais Davos est par sa nature même une insulte aux citoyens du monde. Ensuite l'inhabituel avec la venue attendue de Donald ...

Carrefour licencie après s’être gobergé à Versailles

Par Mardi 23 janvier 2018 Permalink 3

Emmanuel Macron a reçu hier 140 patrons de multinationales aux frais de l'état français, soi-disant pour aider l'investissement dans notre pays. Le résultat n'est guère probant. Certes Facebook et Google ont promis de former gratis pro deo des chômeurs au numérique... Comme ils ont aussi plusieurs fois promis de payer des impôts en France... Les promesses n'engagent que... Quant à Carrefour, lui, il n'a rien promis mais en revanche il a annoncé ce matin la suppression de 2400 postes en France pour créer "un univers Carrefour unique". D'ailleurs il n'y aura bientôt plus qu'un employé par magasin, c'est peut-être ça l'univers unique! Mais rassurons nous, dans le monde merveilleux de Carrefour, le bio va être mis en avant! Merci Alexandre Bompard, le PDG, de prendre soin de notre hygiène alimentaire. M. Bompard est d'ailleurs un saint homme car il prend aussi soin de ses actionnaires en réussissant à maintenir un dividende stable malgré un essoufflement de ses résultats comptables. Du reste, pendant qu'on y est, pour englober le tout, on nous explique que la stratégie du groupe français est similaire à celle d'Amazone: c'est toujours très chic de se comparer aux GAFA! Donc rien de probant dans la stratégie de Jupiter ...

Coups de pompes dans le cul

Par Lundi 22 janvier 2018 Permalink 7

La grande semaine à la gloire des multinationales débute aujourd'hui. Evidemment, le nouvel idole de ce patronat est notre Emmanuel Macron national. Il reçoit 140 d'entre eux à Versailles avant de partir ventre à terre à Davos, lieu où les milliardaires s'inquiètent à haute voix de l'avenir de leur patrimoine. A priori pas d'inquiétude, 82% de la richesse créée l'année dernière est allée dans la poche des 1% les plus riches et ils sont 42 à posséder autant de richesse que la moitié la plus pauvre de la population mondiale. D'ailleurs leur patrimoine progresse de 13% par an "et en même temps" les salaires au niveau mondial ne progressent que de 2%. Malgré ceci, Emmanuel Macron est passé vite fait ce matin à la cour des comptes pour expliquer que l'état allait faire des économies tout au long du quinquennat sans toucher aux prélèvements obligatoires. Comprendre probablement que comme pour cette année sa politique fiscale va continuer à être favorable aux 2% des français les plus riches et défavorable aux autres. Il faudra un jour expliquer aux français pourquoi ils doivent se serrer la ceinture. Les quantitative easing créent ex nihilo des milliards qui, au lieu de leur être redistribués, sont ...

Emile Reiber (1826-1893)

Par Samedi 20 janvier 2018 Permalink 2

L'architecte, décorateur, dessinateur, Emile Reiber décéda un peu avant les quelques années véritablement marquées par l'esthétique art nouveau. Il en eut été, incontestablement, lui qui trouva son inspiration dans la vogue japoniste qui marqua opportunément la seconde partie du XIXe siècle, siècle toujours à la recherche d'évasion, siècle qui prit un malin plaisir à revisiter les arts du passé ou ceux d'ailleurs. "Le grand prêtre du japonisme" comme le surnomma Lucien Falize, bijoutier allant devenir un pionnier du mouvement art nouveau, entra chez Christofle en 1860, y fut nommé chef de l'atelier de dessin et de composition en 1865. Emile Reiber s'inspira des bronzes japonais et chinois en cherchant à réaliser des alliages et des incrustations à leur manière tout en adaptant les objets au gout et à l'usage français. Ses pièces décoratives trouvèrent le succès aux expositions universelles de Vienne en 1873 et de Paris en 1876. Ce succès continue d'être présent de nos jours où les objets d'Emile Reiber sont particulièrement bien prisés des connaisseurs. Le pied de lampe en une, en bronze patiné doré relevé de décors d'émaux cloisonnés polychromes de dragon, présenté par Audap-Mirabaud svv à Paris, le 27 mars 2015, daté de 1875, haut de 50 ...