Nous ne sommes plus en France

Par Vendredi 30 octobre 2015 Permalink 6

Après avoir renoncé à l’assimilation, l’état a renoncé à l’intégration. Le communautarisme est dorénavant le modèle social. L’école ne fabrique plus des citoyens français mais au contraire accompagne les dérives islamiques dans les quartiers. Les jeunes sauront tout sur l’Hégire mais rien sur la contre réforme. La France n’est plus la France.

Il y a dix ans la police osait encore défendre la loi partout sur le territoire. Elle ne le fait plus. Elle ne rentre plus dans les cités, pire, elle ne s’éloigne plus des centres villes de banlieue. Alors une population vit comme au bled dans l’ex douce France. Entre les aides sociales et le trafic de drogue institutionnalisé, son niveau de vie quoiqu’en disent les médias toujours prompts à s’apitoyer bêtement, ferait envie à n’importe quel habitant d’une petite ville de province. Si ce dernier serait vite appréhendé avec de telles ressources, elles sont maintenant tout à fait acceptées dans ces zones de non droit républicain. Et de nous expliquer qu’elles sont nécessaires à la cohésion!

Alors cette partie de la France va encore plus loin. La délinquance et le crime ne sont plus qu’une étape pour les ressortissants de St Denis, Roubaix, Vénissieux ou Marseille nord. Dorénavant le djihadisme islamique trouve dans ces endroits ses meilleures recrues. Au ministère de l’intérieur, les services font semblant de surveiller quelques individus. mais c’est de la communication. N’importe quel flic au bout de trente secondes est repéré au sein de ces lieux de vie. Dans quelques années les mêmes, leurs enfants, iront encore plus loin et les guérillas urbaines seront monnaie courante. C’est écrit, c’est la suite logique.

En donnant la nationalité française à tire larigot, l’état s’est mis un boulet au pied. L’ancienne population française est sacrifiée dans son propre pays. Son espace vital se rabougrit. De plus en plus de ménages des classes moyennes songent à s’expatrier. La France n’est plus la France. Une immigration irresponsable l’ a tuée.

Frédéric Le Quer