Munich: circulez, y’a rien à voir

Par Dimanche 24 juillet 2016 Permalink 3

Tout s’arrange à Munich! Certes, c’était un musulman, mais il aurait tout aussi bien pu être luthérien… Certes il était attiré par les tueries de masse mais absolument pas en tant qu’islamiste, mais en tant que facho, genre nazi… Ouf! C’est plus présentable.

La désinformation bat son plein en Europe. Le tueur de Nice s’était radicalisé en quelques heures… Le tueur de Munich ne s’est jamais radicalisé! Deux individus comme vous et moi à l’exception près qu’ils étaient mentalement dérangés. Pas d’inquiétude, tout cela n’a rien à voir avec les musulmans, c’est un malheureux hasard, une sorte d’épidémie de meurtriers sanguinaires qui touche cette religion à l’insu de son plein gré!

Donc aucune raison d’en faire toute une histoire, embrassons nous Folleville! L’immigration de masse peut continuer, elle ne crée pas de difficulté. Les émeutes de nos banlieues sont la faute de la police, une bande de tortionnaires qui mérite une leçon: il faut incendier quelques voitures, quelques écoles, quelques commissariats, ça lui apprendra à respecter les braves gens. Les médias, ces professionnels si remarquables, comprennent très bien, mieux ils approuvent presque… Ce ne sont plus des journalistes mais des assistantes sociales!

Que restera-t-il de ce déni de réalité? Les manipulateurs espèrent calmer l’opinion, l’anesthésier, la faire passer très vite à autre chose, un peu comme avec un accident de car qui provoque de nombreux morts sur la route. On s’apitoie sur le coup et tout ceux qui ne sont pas concernés directement oublient vite. Mais les manipulés ne sont pas si cons que pensent ceux qui tirent les ficelles de l’information. Ça devient trop gros, trop peu subtil. Ce n’est pas parce que les citoyens se taisent, qu’ils gobent. Les élections aux États Unis, en Autriche, en Italie cette automne feront quelques remous si les résultats sont sincères ce qui n’est toutefois pas certain…

Frédéric Le Quer