Multiculturalisme en échec

Par Mardi 17 février 2015 Permalink 32

Le multiculturalisme que tentent d’imposer les différents gouvernements français depuis des décennies, va aboutir à la dislocation de la communauté nationale par la fracture identitaire auquel il aboutit. Indéniablement il se propage sur tout le territoire une jacquerie des temps modernes, une fronde de français attachés à leur traditions parce que la France n’est pas un pays neuf, parce que la France n’est pas l’Amérique, parce que la France n’est pas un patchwork culturel.

La révolte contre le multiculturalisme est en train de prendre des proportions qui relèguent au rayon des produits périmés les mots de consensus, d’assimilation ou d’intégration. Plus personne n’y croit sincèrement car chacun sent que toute nouvelle démission devant des mœurs venus du monde islamique renforcera inexorablement non pas le « vivre ensemble » mais l’implantation de la religion musulmane et de tout ce qu’elle charrie de fondamentalement antirépublicain. Les capacités d’accueil dont l’état faisait preuve, qui, de tout temps, furent satisfaisantes pour des immigrés devenant très vite citoyens, sont, cette fois, perçues comme autant de lâchetés et de démissions qui permettent aux populations de s’implanter avec leurs coutumes ancestrales.

L’énormité du flux migratoire acceptée rend totalement impossible une issue pacifique à ce phénomène. Pratiquement nul part les musulmans et les non musulmans cohabitent dans l’harmonie et dans la paix. Les mariages inter-religieux sont totalement proscrits par le coran pour les femmes et mal acceptés pour les hommes alors que seul ce genre de lien familial peut aboutir au moins pour la deuxième génération à une compréhension mutuelle et une intégration bien vécue. Cette réserve, pour ne pas dire plus, sur laquelle se tiennent ces populations vis à vis des règles républicaines est en contradiction complète avec le bien être d’une société dont le besoin d’homogénéité est la substance même.

Le problème réside alors dans le multiculturalisme qui porte en lui la désintégration de la société. Les décisions politiques en cherchant à l’imposer portent le germe de l’explosion sociale à venir en exacerbant des différences qui ramènent chacun à ses origines. Partout en Europe les pays sont confrontés à ce choc civilisationnel. Les guerres civiles se rapprochent inexorablement.

Frédéric Le Quer