Molenbeek

Par Samedi 19 mars 2016 Permalink 1

Le commencement de la partition des pays submergés par l’immigration est acté. Molenbeek et ses habitants se sont liés pour ensemble ne pas respecter le droit belge et faire sécession avec le reste du pays. Pendant 162 jours, le terroriste Salah Abdeslam a bénéficié de la collaboration de toute la commune pour échapper à la police.

Cet événement restera dans l’histoire comme celui qui révéla au monde la dislocation par l’ethnicisation du continent européen. A quelques centaines de mètres de la Grand-Place de Bruxelles, la loi n’est pas seulement bafouée, elle est purement et simplement remplacé par une autre. Nul n’est sensé ignorer la charia! Alors pas question de ne pas soutenir un tueur ayant abattu et aidé à abattre des non musulmans. Identité musulmane über alles!

Certes, la police belge est lamentable. Depuis quatre mois, elle ne voit rien, ni ne sait rien, soi-disant! L’armée n’est pas meilleure: des camions militaires bâchés errent toute la journée dans la capitale à tel point qu’ils font dorénavant partie du paysage sans que jamais leurs occupants n’aient constaté quoique ce soit! C’est tout l’état belge qui démissionne devant le politiquement correct en ayant si peur de stigmatiser une communauté qui abandonne les honnêtes gens à leur triste sort, celui d’avoir un jour, le corps déchiqueté par la bombe d’un terroriste islamique.

Alors pour tenter de relativiser, les médias après avoir fait d’Abdeslam, l’ennemi public n°1, le réduise au rôle de petite frappe, mangeur de hachich, sans volonté de devenir un martyr, juste bon à jouer les flambeurs! 200 personnes furent tuées ou blessées dans les attentats de Paris et le type en était. Alors si les plus nuls sont capables de participer à des actions faisant autant de victimes, combien de gens seront assassinés quand les meilleurs rentreront en action?

Le hasard a permis de capturer ce type. C’est au moins la moitié de la population de Molenbeek qu’il faudrait maintenant mettre sous les verrous ou expulser au Maroc puisque la nationalité marocaine est inaliénable. Evidemment ce ne sera pas fait. Et puis, au Maroc, personne ne veut de ces dingues et on le comprend! Alors, ce territoire va grossir comme à Roubaix ou à Tourcoing. A son indépendance de fait se substituera bientôt une indépendance juridique qui actera la séparation de Molenbeck et de tant d’autres villes en Europe. Cela semblera au départ des enclaves, puis leur démographie les obligera à s’agrandir et petit à petit ce sera les tenants de la culture judéo chrétienne européenne qu’on finira par parquer.

Cela rappelle les indiens d’Amérique, non?

Frédéric Le Quer