La merde en boite

Par Mardi 11 novembre 2014 Permalink 26

Mardi 28 octobre chez Cornette de St Cyr, avenue Hoche,une boite de conserve cylindrique marquée « merde d’artiste » en italien d’un coté, traduit en anglais de l’autre, s’est vendue 160 920 €.

Piero Manzoni décide de réaliser cette « oeuvre » en 1961. Pied de nez au marché de l’art il emballe par 90 fois ses excréments dans des emballages hermétiques et les vend à prix d’or. On voit bien la référence aux fables de La Fontaine:

LA POULE AUX ŒUFS D’OR

   L’Avarice  perd tout en voulant tout gagner.
Je ne veux  pour le témoigner
Que celui dont la Poule, à ce que dit la fable,
Pondait tous les jours un œuf d’or.
Il crut que dans son corps elle avait un trésor.
Il la tua, l’ouvrit, et la trouva semblable
A celles dont les œufs ne lui rapportaient rien,
S’étant lui-même ôté le plus beau de son bien.
Belle leçon pour les gens chiches :
Pendant ces derniers temps, combien en a-t-on vus
Qui du soir au matin sont pauvres devenus
Pour vouloir trop tôt être riches ?

ou encore

« L’oie aux œufs d’or
Hermès avait un adorateur très zélé, qu’il gratifia d’une oie aux œufs d’or. Mais l’homme ne sut se contenter de cette rente trop modeste ; croyant que son oie avait des entrailles toutes d’or, il n’hésita pas à l’immoler. C’est ainsi qu’il ne fut pas seulement trompé dans son attente, mais privé de ses œufs, car dans son oie, il ne trouva que de la chair.
De même, il arrive souvent que les gens cupides, à vouloir toujours plus, perdent même ce qu’ils possèdent »

Si l’acheteur ouvre la boite pour admirer les excréments de l’artiste, celle-ci ne vaudra plus rien alors que fermée le marché est visiblement particulièrement florissant!

Quand la vulgarité et l’impudeur rivalisent, le très petit monde des gagnants de l’ultralibéralisme avec des moyens quasi illimités, se déchaîne pour dépenser des fortunes faites rarement par le travail mais grâce à la rente. Pognon et snobisme forment alors un joli couple.

Pendant que certains participent au feu des enchères pour acheter de la merde, d’autres chez Ford se font désormais licencier par un système automatique d’appel; une voix synthétisée vous annonce votre renvoi et vous souhaite une bonne journée!

Quel monde!

Frédéric Le Quer

26