Mathurin Méheut (1882-1958)

Par Dimanche 2 avril 2017 Permalink 1

Mathurin Méheut est l’un des plus célèbres peintres bretons du XXe siècle. Natif de Lamballe dans les Côtes d’Armor, il intègre les beaux arts de Rennes à 16 ans et gagne la capitale à 20 ans. En 1913, en même temps qu’une première exposition personnelle lui est consacrée, une bourse de la Fondation Albert Kahn lui permet de parcourir le monde. La première guerre mondiale lui coupe les ailes du succès. Il s’en sort en 18 indemne physiquement mais psychologiquement marqué. Ci-dessous « L’exécution capitale, 5 juillet 1915″ encre et aquarelle 59 x 84 cm collection du musée Mathurin Méheut à Lamballe.SAM_3445

Mathurin Méheut repart de zéro à la démobilisation mais remonte la pente grâce à une peinture marquée par les paysages bretons animés pris comme des instantanées au sein d’une carrière qu’il sait intelligemment partager entre sa région et la capitale avec quelques excursions en Méditerranée. Nommé peintre de la Marine et de l’Armée, de nombreuses expositions lui sont consacrées et il participe à celles des Arts décoratifs en 1925 et à l’Exposition internationale de 1937. Les années 30 et 40 voient les commandes affluer alors que l’artiste touche à tous les domaines comme la décoration d’intérieur, l’illustration, la céramique…

Concernant ses résultats aux enchères essentiellement des dessins, on notera « La paludière » en une (47 x 30 cm), technique mixte, qui fit 7200 € à Brest chez Thierry Lannon en juillet 2012. Continuons avec ce grand dessin au lavis illustrant l’un de ses voyages, ci-dessous, (100 x 270 cm) « Pêcheurs et pirogues », qui fit chez Rennes enchères svv en juin 2011 plus de 5000 € frais compris.SAM_3448

Enfin concluons par cette jolie « Jeune femme d’Ouessant », ci-dessous, gouache, encre et crayon gras, 21 x 20 cm qui fut adjugée à Brest toujours 5400€ frais compris le 10 octobre 2013.SAM_3446

Frédéric Le Quer