Macronmania

Par Mercredi 7 juin 2017 Permalink 3

La macronmania bat son plein. Il existe même une chanson genre rap qui scande « perlimpinpin » pendant 2 mn 30. Les médias de Patrick Drahi regroupés sous le nom de SFR Presse (L’Express, Libération, BFM, i24 news…) mènent la danse. L’homme d’affaire a la reconnaissance du ventre puisque c’est grâce à Emmanuel Macron, ministre de l’économie, qu’il a eu le feu vert de l’état pour acheter SFR. Ses employés journalistes aux ordres ont le petit doigt sur la couture du pantalon et mettent le nouveau président de la république à toutes les sauces. C’est leur Jean Chrysostome, alias St Jean Bouche d’Or: son zèle réformateur se reconnait au travers de phrases toutes plus belles les unes que les autres qu’elles soient dites en français ou en anglais. Espérons pour le président que cela ne finisse pas comme pour l’archevêque de Constantinople par l’exil et la mort dans le désert!

Ce serait injuste de ne citer que SFR Presse car toute les médias publics ou privés sont au diapason. Il s’agit de redonner le moral aux français grâce à l’homme providentiel, l’homme qui tombe à pic. Les réseaux sociaux likent tous les selfies du président. Emmanuel Macron en impose à la terre entière. Il connait l’art de la réplique vis à vis de Trump ou Poutine. C’est une sorte de David contre Goliath. Quand verrons nous Emmanuel tenir par les cheveux les têtes sanguinolentes de Donald ou Vladimir en prenant un air de défi, défi des forces du bien contre l’axe du mal? Ce n’est certainement qu’une question de temps.

Mais en attendant, les législatives se présentent comme une simple confirmation des présidentielles. La République En Marche va laminer tous ses adversaires. Le désistement républicain qui n’a pas grand chose de républicain mais qui tend plutôt vers le parti unique va faire des ravages. La gauche va se désister pour le candidat d’En Marche sous prétexte d’un risque Front National. La droite va se désister pour En Marche sous prétexte d’un risque Front National. Pourtant, le danger est, on l’a vu, totalement inexistant. Ensuite dans les duels En Marche contre LR les socialistes vont voter En Marche. Dans les duels PS contre En Marche, les républicains vont voter En Marche. Il faut donc s’attendre à un raz de marée bien que le taux d’abstention s’annonce gigantesque.

La révolution s’organise uniquement du coté du parti des pêcheurs à la ligne. Ce sera long!

Frédéric Le Quer