L’Union Européenne n’amène pas la paix

Par Mercredi 10 août 2016 Permalink 5

La paix, ce grand argument en faveur de l’Union Européenne ne tient plus. Si le Marché Commun surfa sur la vague des trente glorieuses, la dynamisa peut-être et dans ce sens fut facteur de paix en étant un vecteur du progrès social, l’Union Européenne n’est plus un instrument d’enrichissement des populations sauf pour les allemands. Si l’Union Europenne n’améliore pas les conditions de vie des citoyens, si au contraire, de part sa politique migratoire, de part la politique de la BCE, elle provoque leur recul, la question d’une Union Européenne propagatrice de paix devient brûlante.

Personne ne peut sérieusement penser qu’Union Européenne ou pas, il puisse à nouveau y avoir la guerre entre la France et l’Allemagne par exemple. Le monde se polarise entre la Chine et les États Unis, entre le nord et le sud mais plus autour du Rhin, des Ardennes ou des Flandres! À l’intérieur de l’espace européen, l’Union Européenne n’a jamais eu un rôle pacificateur. Les pays de la vieille Europe occidentale n’ont depuis 45 plus aucune intention belliqueuse les uns envers les autres. À l’intérieur de l’Union Européenne, l’organisation ne représente pas la paix puisqu’elle existerait sans elle.

L’Union Européenne assure-t-elle alors la paix entre elle et d’éventuels rivaux à l’échelle planétaire? D’abord elle n’a ni armée, ni politique étrangère commune. Le mot d’ordre est grosso modo chacun pour soi. L’histoire d’une France qui protégerait l’Allemagne ou d’autres pays par ses interventions en Afrique ou au proche orient est une vaste blague! Ensuite la dissuasion nucléaire est entre les mains de la France ou du RU mais pas dans celles de Bruxelles.

Vis à vis de l’extérieur de l’espace européen ou vis à vis de l’intérieur de celui-ci, la paix n’est donc pas la résultante de l’existence de l’Union Européenne. Si elle n’apporte pas la paix, apporte-t-elle la guerre? D’un point de vue strictement juridique nous ne sommes en guerre contre personne. Aucune déclaration en ce sens n’a jamais été faite et tant mieux. Mais le premier ministre ne cesse de dire abusivement que nous sommes en guerre. S’il a raison, ipso facto l’Union Européenne n’amène pas la paix. Le lien entre terroristes et migrants étant patent et l’Union Européenne voulant à tout prix faire entrer des migrants, l’Union Européenne est une source de guerre dans le sens vague donné par Manuel Valls.

Quand une organisation n’apporte aucun avantage à personne, la seule raison de son existence réside dans la volonté de ceux qui en croquent, les kleptocrates, de la conserver. Pour tous les autres l’Union Européenne est non seulement devenue inutile mais aussi et surtout dangereuse.

Frédéric Le Quer