L’or, un actif alternatif

Par Mardi 16 août 2016 Permalink 4

Le contexte macro économique est propice à la hausse des cours de l’or. La Chine, la Russie, les USA stockent massivement de l’or physique. Les britanniques inquiets se rabattent sur l’or à tel point que les vendeurs de métaux précieux ont vu déferler une vague d’acheteurs sans précédent depuis le Brexit (info Reuters).

La situation des banques italiennes que Matteo Renzi serait incapable de sauver seul, même si elle semble s’apaiser car tout le monde compte sur l’intervention de la BCE, attise la hausse. Le risque systémique reste malgré tout réel quand pour ne donner qu’un exemple les banques françaises détiennent 250 milliards d’€ de la dette italienne…

Le ralentissement chinois toujours évoqué avec la situation très fragile de ses banques, là encore, et du secteur immobilier (tout est lié!) est une raison supplémentaire d’être inquiet. La volonté occidentale d’en découdre avec la Russie, aussi aberrante soit-elle, crée une incertitude à moyen terme. Les attentats en Europe peuvent finir par provoquer une guerre entre communauté à l’échelle continentale. Indiscutablement les tensions s’exacerbent et les musulmans sont partout regardés avec suspicion. Corollaire du risque d’attentat, la déferlante migratoire avec un afflux qui ne cesse de croître en Italie et qui reprend en Grèce depuis l’histoire du putsch turc est facteur de crise majeur.

Bref, d’avril à juin la demande en métal jaune à été multipliée par 2,5. Depuis le début de l’année l’or à grimpé de 25%. Ces chiffres sont le fait d’investisseurs car le secteur de la joaillerie voit ses achats reculer à cause principalement du prix élevé de l’once. Cette hausse ne fait évidemment pas les affaires des banques et les articles mentionnant la fin prochaine de l’engouement pour l’or commencent à fleurir dans la presse aux ordres des dirigeants économiques.

Le problème pour le particulier qui a de quoi investir est le suivant. 1- J’ai confiance dans la solidité du système économique, je conserve mes avoirs dématérialisés correspondant à un chiffre inscrit sur un relève de compte. 2- je pense que tout peut s’écrouler un week-end et être dans l’incapacité de récupérer mon argent à la banque le lundi, ou simplement, je me dis que tout va continuer a empirer, alors j’acquiers de l’or physique, valeur refuge par excellence.

Aucune des deux solutions n’est sans risque! Un effondrement mondial est devenu une éventualité de moins en moins farfelue. Mais les cours de l’or peuvent aussi être manipulés à la baisse…

Frédéric Le Quer