La loi Macron, le chômage, l’immigration

Par Mercredi 28 janvier 2015 Permalink 30

Les chiffres du chômage pour 2014 montrent que chaque journée écoulée voit six cents demandeurs d’emploi en plus rien que pour la catégorie A… La réponse gouvernementale est surprenante: d’une part la continuation d’une immigration débridée, d’autre part la loi Macron.

Concernant l’afflux d’étrangers, la France est particulièrement exemplaire. Trois cents à quatre cents mille par an viennent s’installer dans notre pays à la recherche d’un vie meilleure. Celle-ci est obtenue grâce à des aides de toutes sortes délivrées par l’état, les collectivités locales, les associations… Quant aux gens déjà présents, ils se poussent pour laisser de la place, des aides et du travail! Ce refus de la part des gouvernements successifs de protéger ses ressortissants, ce gout de les mettre en posture de citoyens en concurrence avec le monde entier, ce besoin de les tromper toujours plus par une politique qui nuit à leur bien être, relèvent d’un acharnement dont on a du mal à trouver l’équivalent ailleurs en Europe et même dans le monde. Aucune déclaration ne vient remettre en cause le nombre d’individus accueillis au moins dans l’attente d’une situation économique plus sereine, bien au contraire, sans doute parce que les intérêts financiers à cette immigration massive sont énormes en faveur d’une ploutocratie qui se moque pas mal des conditions de vie des français tant que règne la paix civile.

La loi Macron est un OVNI! Des propositions dont l’étroitesse révèle plus un esprit boutiquier qu’une envergure d’homme d’état, sont présentées comme un tournant majeur du quinquennat! Les médias pas complètement dupes mais toujours prêts à flatter le pouvoir, y voient le début du commencement d’un vague changement d’état d’esprit qui pourrait par la suite constituer les prémices de quelque chose, on ne sait pas quoi, qui irait dans le bon sens! Bref toutes les chancelleries européennes se tordent de rire devant les soi-disant réformes structurelles… avant de s’agacer sérieusement.

Depuis des décennies le chômage croit sans cesse. La population parallèlement augmente plus que partout en Europe. Nous n’avons absolument pas les moyens de ce boum démographique qui ne profite en rien à la population. Cette situation se révèle de plus en plus tragique et la mise en servitude des classes moyennes représente une ignominie qui explique le malaise dans lequel la France est engluée.

Frédéric Le Quer

30