L’ignoble Belle Alliance Populaire

Par Jeudi 19 janvier 2017 Permalink 2

Les immigrationnistes socialistes refusant d’entendre la vox populi vont encore faire leur show ce soir à la télé. Ils discutent essentiellement entre eux drapés dans leurs valeurs à mille lieues des préoccupations des citoyens. Groupuscule moribond, cette Belle Alliance Populaire est laide et élitiste, coupée de la France et des français.

Mais les médias persistent à infliger ces débats aux téléspectateurs. Les patrons des chaines de télé savent pertinemment que le programme économique de ces candidats, généralement impossible à mettre en oeuvre dans le cadre de l’Union Européenne dont les socialistes sont les hérauts serviles, ne gênera jamais le libéralisme mondialisé dont ils sont les fers de lance. C’est du vent, des mensonges, de l’ordre des promesses oubliées sitôt l’élection passée. En revanche, la scie sociétale sans cesse rabâchée, sur le vivre ensemble, les soi-disant valeurs humanistes, l’immigration chance pour la France est le discours préféré du patronat français. Le laxisme migratoire aboutit à détruire le pouvoir d’achat des français tout en grossissant les bénéfices des entreprises du CAC 40. Le bossu du MEDEF est devenu résolument de gauche depuis qu’il a vu François Hollande dans l’exercice du pouvoir. Les traîtres à la France et aux français sont les amis fidèles des mondialistes, de ceux qui possèdent cette « argent qui corrompt, l’argent qui achète, l’argent qui écrase, l’argent qui tue, l’argent qui ruine, et l’argent qui pourrit jusqu’à la conscience des hommes ».

Ces gens de la Belle Alliance Populaire n’ont aucune conscience, n’aiment pas les gens de chair et d’os. Ils ne s’intéressent qu’à leur parcours personnel dont ils n’hésitent pas à proclamer comme Hollande, qu’ils en sont fiers (fiers d’avoir tant meurtris la France?). Ils aiment à la rigueur une idée utopique de l’humanité, celle qui revient à faire de leurs concitoyens de pauvres hères honteux de ce qu’ils sont devenus.

Frédéric Le Quer