Les turpitudes du moyen-orient

Par Jeudi 22 décembre 2016 Permalink 3

La ministre allemande de la défense en tournée au moyen-orient affirmait il y a quelques jours que l’Arabie saoudite était un pays qui « combat résolument le terrorisme et qui a conscience du rôle spécial qu’il joue dans la lutte contre le terrorisme arabo-musulman dans le monde islamique. » On appréciera le commentaire au regard de cette grande démocratie imposant la charia. On appréciera ce commentaire à l’aune du soutien qu’apporte l’Arabie Saoudite aux rebelles soi-disant modérés de Syrie en partenariat avec le Qatar, les Emirats Arabes Unis, la Turquie, les wahhabites, les salafistes et pour couronner le tout Al Qaeda, l’organisation terroriste du 11 septembre, tous de grands démocrates devant l’Eternel. On appréciera ce commentaire en vertu du statut de dhimmi qui est imposé aux non musulmans vivant au moyen-orient et aux décapitations qui ne s’arrêtent jamais à l’encontre des chiites ayant le malheur de vivre aux cotés de sunnites.

Cette Allemagne de Merkel est devenue folle et en fait payer le prix à sa population. Elle croyait naïvement en une mondialisation heureuse, elle récolte la violence, l’insécurité, la haine, le terrorisme. L’alliance entretenue par les pays occidentaux avec tous les pays sunnites au mépris des chiites sera jugée par l’histoire comme un crime à l’encontre des européens. Cette faute commise à la suite des américains a entraîné le démantèlement de toute une région de la planète qui nous le fait payer en se retournant contre nous croyant être désormais assez forte pour gagner sa guerre de religion. Les sunnites nous haïssent et profitent juste de notre sentiment mortifère d’anoir l’air de toujours devoir quelque chose à ces gens. Pourtant on ne leur doit rien. Tout comme Israël ne leur doit pas sa réussite alors qu’ils végètent depuis des siècles dans leur misère qu’ils s’attachent maintenant à répandre en Europe. Leur religion les tue, c’est leur problème.

Les bouleversements d’alliance au moyen-orient qui sont en train de se dessiner grâce, il faut bien le dire, à Poutine, serviront à éloigner le danger pour quelques temps. Les chiites ne sont pas meilleurs mais il faut enfin un bon coup de balancier pour se désunir des sunnites quelles que soient leurs réserves de pétrole. Les dirigeants qui ont participé à ces relations internationales insensées sont entrain d’être chassés du pouvoir. Pourvu que ça dure!

Frédéric Le Quer