Les statistiques ethniques

Par Mercredi 6 mai 2015 Permalink 12

La France médiatique s’insurge contre les statistiques ethniques. Les adorateurs de la laïcité, veulent couvrir les faits d’un voile opaque, une sorte de voile islamique, certainement, afin de poursuivre vers la désintégration culturelle totale en cachette, en hypocrite. La cinquième colonne avance masquée.

L’honneur d’un état est de connaitre sa population. Son ignorance des gens vivant sur son sol ne peut que l’amener à s’effondrer. Dans cette optique, n’en doutons pas, tout est fait pour le rendre inefficient puisque en l’absence de données objectives tout ce qu’il entreprend est aussi bien justifiable qu’injustifiable et entraîne à des querelles pas du tout byzantines mais essentielles mais impossibles à trancher.

Ainsi par exemple, la légitimité de la construction de mosquées ou des distributions de repas halal payées par l’état ne peut ni être prouvée, ni catégoriquement remise en cause. On ne sait pas mais on a l’impression de… Le flou artistique, consubstantiel à toutes les décisions, empêche le questionnement et nuit à la réflexion en particulier sur l’immigration musulmane: doit-elle perdurer en dépit de son influence sur les mœurs compte tenu de son importance grandissante? Des chiffres communiqués pour savoir objectivement qui doit dorénavant s’intégrer à qui, dans telle ou telle partie du territoire deviennent indispensables! Savoir dans quelles mesures le pays d’accueil doit s’adapter aux migrants est une question civilisationnelle de première importance.

Si tout semble se faire au pifomètre, il ne s’agit évidemment pas d’un hasard. Le refus des statistiques ethniques permet naturellement de mentir à la population, de nier les évidences, de défendre l’indéfendable. Ainsi un envahissement journalier peut continuer en toute discrétion sans pour autant ébahir, révolter les citoyens car ils ne savent rien de ce qui arrive vraiment.

Le citoyen anglais mérite donc certainement plus d’informations que le français. Il connait clairement les trois composantes de l’évolution démographique : celle due à l’accroissement naturel, celle due aux migrations avec le reste du Royaume-Uni, et celle due aux migrations avec le reste du monde et la population est classée en seize groupes ethniques. Qu’attendent nos gouvernements successifs pour nous informer, pour être eux-mêmes informés? A l’évidence, qu’il soit trop tard!

Frédéric Le Quer