Les sondages

Par Mercredi 29 mars 2017 Permalink 4

Les sondages ne se trompent jamais en France. Les médias aiment à émettre cette affirmation en contradiction avec ce qui se passe à l’étranger, en contradiction avec les résultats ayant entraîné le Brexit et la victoire de Trump.

Ces commentateurs donnent alors aux sondages un aspect prédictif. Comment le leur reprocher? Les experts expliquent qu’ils ne sont que la photographie des opinions des français à un instant T. Certes… Mais qu’a-t-on à faire de l’opinion des français aujourd’hui par exemple. Ils peuvent bien penser ce qu’ils veulent, on s’en fiche. Cela ne changera rien. L’intérêt est d’avoir une idée sur ce qu’ils penseront le jour où la république le leur demandera. Les sondages s’engagent forcément à prédire l’avenir.

On voit qu’entre la semaine dernière et cette semaine, des centaines de milliers d’électeurs ont changé d’opinion sur la plupart des candidats. Hamon s’effondre, Mélenchon agrège les gauchistes, la candidature de Dupont Aignan n’est plus un simple témoignage, Fillon est sous oxygène, Macron est stable, M. Le Pen repasse en tête en général. Que s’est-il passé? Rien! Pas d’attentats terroristes, pas de nouveaux scandales politico-financiers. Les gens se sont levés et ce sont probablement dits qu’ils allaient choisir quelqu’un d’autre. Comme ça. Pour voir. En ramenant les pourcentages sondagiers à la population, beaucoup de monde a eu la même envie. Une épidémie!

Tout cela est bien suspect. Si les instituts de sondage servent la propagande, ils ne peuvent se permettre de trop dire n’importe quoi. Leur procès après l’élection serait sanglant! Alors leurs résultats évoluent pour avoir quelque chose à dire. La seule chose quasiment certaine à l’heure actuelle d’après eux est de voir Marine Le Pen au second tour contre Emmanuel Macron. Compte tenu de la marge d’erreur, personne ne peut dire lequel d’entre Mélenchon et Fillon sera troisième. Quel désastre pour Les Républicains! Compte tenu de la marge d’erreur, Macron est donné gagnant largement au second tour. Alors c’est plié? Macron va gagner?

Tout semble le dire mais il reste un grand mystère. Où sont les électeurs de Macron à part à la télé?

Frédéric Le Quer