Les meubles indo-portugais

Par Dimanche 14 mai 2017 Permalink 1

Les grands navigateurs portugais découvrent grâce à Vasco de Gama, les Indes en 1497. Quelques années plus tard la Compagnie des Indes rapporte dans les cales de ses bateaux en plus des épices ou des tissus, d’autres créations locales désignées par le terme de meubles indo-portugais. Le coffret en une du XVIIIe siècle témoigne du raffinement de l’artisanat indien. Du Gujurat ou Sind, il forme écritoire en marqueterie d’écaille et ivoire, à décor de branchages de fleurs dans les arcatures, 2 compartiments en laitons, L 35 cm. Estimé autour de 4000 €, il fut adjugé 62 500 € le 29 juin 2015 chez Ader svv à Drouot.

Cependant les meubles dits indo-portugais sont principalement des cabinets de formes européennes « exécutés en chêne, en teck, en palissandre, et décorés de motifs exotiques très denses fait d’incrustations d’ivoire, d’os, de bois précieux auxquels s’ajoutent des plaques de cuivres ajourées et des éléments sculptés » explique Pierre Kjellberg dans « Le meuble français et européens du moyen âge à nos jours ». Ils sont la fusion de deux cultures en mêlant l’influence occidentale au savoir-faire indigène.

SAM_3742Leur valeur aux enchères est assez bien fixée. Si par exemple le meuble ci-dessus (115 x 72,5 x 41 cm) avec une estimation située entre 30 000 et 40 000 € n’a pas trouvé preneur à Lille en avril 2014, celui ci-dessous (138 x 89 x 47 cm) assez similaire, tous les deux fin XVIIIe début XIXe, (dans ce genre de meuble ce sont les piétements qui varient le plus!) vient d’être adjugé le 22 avril 2017 à Montpellier chez Languedoc ovv pour 20 724 € (info La gazette Drouot). On remarquera les « exotiques » pélicans sculptés aux pieds.SAM_3743

Frédéric Le Quer