Les élites touchent le fond!

Par Vendredi 16 janvier 2015 Permalink 30

Il faut encore une fois convenir que les élites françaises ont la désagréable manie d’être étonnées de tout ce qui arrive après n’avoir rien deviné, rien analysé, rien compris de ce que sont la France et l’Europe en ce moment. Cette obstination dans l’ignorance dénote à quel point le pays est abandonné. Quand certains s’entêtent à voir le monde tel qu’ils ont intérêt qu’il soit, les faits s’acharnent à les détromper et à souligner que leurs constations, leurs prédictions sont entièrement fausses, constamment, systématiquement, diaboliquement.

D’un point de vue économique d’abord, même si nos élites ont mis ces derniers temps un léger bémol, elles prévoyaient la dégringolade allemande avec gourmandise depuis, plusieurs mois. Hélas! Comme d’habitude, les résultats de la première économie de la zone € sont à l’inverse des déclarations catastrophistes de nos intellectuels dites d’un air grave, solennel, prétentieux entendues partout. Dans le contexte mondial chaotique, Angela Merkel peut se targuer de chiffres excellents. La croissance pour 2014 est de 1,5% dans le cadre d’un budget en équilibre avec un an d’avance. Berlin pourrait réviser à la hausse ses prévisions pour 2015! Le taux de chômage est tombé à un plus bas depuis la réunification de l’Allemagne en 1990 à 6,5%. En revanche la France ne cesse de creuser son déficit budgétaire pour obtenir une croissance squelettique dans un contexte où le chômage ne fait que croître. Et maintenant tous comptent sur les lois Macron pour nous sortir de la mouise… Chauffeurs d’autocars, la France vous regarde!

D’un point de vue social, la méconnaissance de nos « spécialistes » de l’immigration sur le monde en train de s’ancrer sur le territoire français est dramatique. Étonnés, abasourdis, révoltés sont les adjectifs répétés à l’envi depuis la semaine dernière. L’islamisation de la jeunesse partout en France sape année après année tout modèle républicain basé sur l’unité nationale et la fraternité. La très grande masse des musulmans conçoivent leur religion comme un mode de vie bien supérieur à celui prôné par les valeurs de la république. Dans ces conditions, comment ne pas deviner qu’une partie d’entre eux ne peut que se radicaliser pour imposer à tous ses préoccupations et ainsi se situer idéologiquement en tant qu’adversaire de la France et plus généralement de l’occident? Les enseignants savent bien que rien ne peut se faire dans le cadre scolaire aujourd’hui sans prendre en compte les différents préceptes du coran…

Le refus de nos élites de toute remise en cause de leurs analyses, de voir que ce qu’ils envisagent est de façon récurrente contredit par les événements, amène bien sur à souligner l’importance en France d’une classe d’apparatchik dont le bien être dépend de la continuation de l’organisation du pays tel qu’elle est, malgré la situation économique et sociale. Rien n’est à attendre de ces conservateurs que l’on reconnait en fonction de la fréquence de leur passage dans les médias, couronnement de leur ignorance mais garant de leur position sociale. La révolution intellectuelle obligée doit commencer par le déboulonnement de ces gens.

Frédéric Le Quer

30