Léopold Survage (1879-1968)

Par Samedi 7 janvier 2017 Permalink 1

Si Léopold Frédéric Léopoldovitch Stürzwage, alias Léopold Survage, débute sa vie professionnelle en tant qu’apprenti facteur de piano chez son père en Russie, il s’inscrit dès 1901 aux Beaux Arts de Moscou. En 1908 en arrivant en France, il trouve du travail comme accordeur chez Pleyel, manufacture disparue en 2014. La musique est une constante chez ce peintre tout au long de sa vie avec sa femme pianiste et le lancement en 1912 de sa série « Rythmes colorés » dont le tableau en une fait partie. Appelé « Evolution », aquarelle et lavis, signée et datée 1912 29,5 x 25,5 cm, il fit chez De Baecque svv à Lyon le 16 novembre 2013 environ 10500 € frais compris (excellente affaire pour l’acheteur à mon avis même si ce n’est qu’un dessin). La gazette Drouot écrit en présentant cette oeuvre, je cite, « il s’agissait du grand projet de l’artiste: démontrer, dans ses compositions, l’analogie entre les formes visuelles colorées et la musique ». Un film devait sortir suite à ces tableaux. On notera pour s’amuser qu’à la même époque les futuristes italiens s’activent dans la même veine avec le manifeste Arte dei rumori (art des bruits) du peintre Russolo qui sans connaitre la musique organise à Rome un « concert futuriste » en se contentant d’instructions verbales et graphiques. Inéluctablement l’émeute déclenchée par les spectateurs fait intervenir la police qui arrête Russolo et son acolyte le poète Martinetti pour trouble à l’ordre public!

Comme tous les peintres de sa génération Léopold Survage débute par des peintures très figuratives qui n’ont aujourd’hui pas l’heur de plaire au public des salles de vente. L’auto portrait avec son épouse fin XIXe, huile sur toile, 60 x 48,5 cm ne trouva pas preneur à Drouot chez Gros et Delletrez svv le 28 mai 2014 malgré une estimation basse ne dépassant pas 10 000 €.sam_2760

En revanche les années à partir de 1921 où il signa un contrat avec le marchand français Léonce Rosenberg sont particulièrement prisées. L’huile sur toile ci-dessous intitulée Ville et oiseau de 1921, 95 x 100 cm fit chez Millon svv le 23 novembre 2016 171 600 €.sam_2761

Mentionnons aussi ce paysage urbain ci-dessous, de la même période, huile sur toile, 92 x 72,5 cm qui fut vendu le 7 juin 2015 chez Lucien-Paris svv à Nogent-sur-Marne plus de 81 000 €.sam_2762

Léopold Survage termine sa carrière en se consacrant à la peinture monumentale ainsi qu’au dessin de cartons pour la manufacture des Gobelins.

Frédéric Le Quer