L’école de Paris à Drouot

Par Samedi 28 octobre 2017 Permalink 1

Hier, 27 octobre 2017, à Drouot, une vente aux enchères, organisée par Oger-Blanchet ovv, dispersait une collection familiale consacrée à l’école de Paris, la première, celle qui rassembla, à Montparnasse, au début du XXe siècle, la fine fleur des artistes venus du monde entier. Ils étaient souvent juifs, mais pas toujours, venaient souvent de l’est de l’Europe, mais pas toujours. L’émulation entretenue leur permettait de donner dans leur art ce qu’ils avaient de meilleur. Alors, école, non parce qu’il n’y avait pas qu’un style, mais école oui, parce qu’il y avait un esprit qui flottait, peut-être un peu semblable à celui de la première école de Fontainebleau, un demi millénaire plus tôt, qui faisait de ces jeunes gens un groupe.

Pour en revenir à la vente d’hier, constatons tout d’abord que n’étaient présents ni Marc Chagall, ni Chaïm Soutine, ni Amadeo Modigliani, ni Kees van Dongen, ni Moïse Kisling, ni Ossip Zadkine ou ni Tsugouharu Foujita pour ne mentionner que les plus célèbres. Néanmoins d’autres peintres de talent, moins connus du grand public, se trouvaient dans le catalogue (catalogue très intéressant avec une présentation des artistes et d’impeccables photos mais une faute de français à la quatrième page qui faisait mal aux yeux et à la tête, jugez plutôt: remerciement « à la famille K pour la confiance DONT elle nous a témoigné »!!!). Oublions et constatons que les œuvres proposées méritaient de bons résultats! Elles les obtinrent avec plusieurs enchères à 5 chiffres. Il n’y eut pratiquement pas d’invendus.

Roman Kramsztyk (Varsovie 1885-Varsovie 1942) avec le paysage cézannien en une, huile sur toile, 61 x 73 cm fit 46 250 €. Avec le portrait du peintre Othon Friez, ci dessous, huile sur toile, 59 x 50,5 cm, sans cadre, fit 13 750 €SAM_5039

Zygmunt Menkès (Lviv 1886-New York 1986) obtint 2 enchères à 10 000 € pour la danseuse, ci-dessous, huile sur toile 61,50 x 50 cm et pour l’odalisque au tambourin, plus bas, huile sur toile 64 x 65 cm.SAM_5040
SAM_5041

Marie Mela Muter (Varsovie 1876-Paris 1967) avec Mère et enfant ci-dessous, huile sur panneau non signée, se vendit 28 750 €.SAM_5042

Simon Mondzain (Chelm 1890-Paris 1979) obtint avec le nu de dos huile sur toile, 61 x 73,5 cm, 10 625 € et avec la nature morte au violoncelle, huile sur toile 74 x 92 cm, 10 000 €.SAM_5043
SAM_5044

Henri Epstein (Lodz 1892 – Mort en déportation 1944), particulièrement bien représenté dans la vente et qui n’eut aucun invendu, fit avec le Pont Neuf à Paris, huile sur toile 54 x 65 cm, 15 000 €.SAM_5045

Voilà pour les résultats les plus marquants d’une vente au cours de laquelle les amateurs d’art sans être millionnaires pouvaient se faire plaisir avec des tableaux de l’école de Paris de grande qualité.

Frédéric Le Quer