Le voyage africain de Macron

Par Mardi 28 novembre 2017 Permalink 1

Rarement, voyage officiel du président de la république est aussi médiatisé que le périple africain actuel d’Emmanuel Macron. Chacun de ses discours d’évangéliste est retransmis intégralement sur les chaines d’info. Pour BFM, on pouvait comprendre que le staff de Drahi faisait de la lèche dans l’espoir qu’Altice soit un jour rachetée par la Caisse des Dépôts et Consignations avec une classique manœuvre consistant à nationaliser les pertes, mais tous les médias sont à l’unisson. « L’Afrique en marche d’Emmanuel Macron » (L’Express), « La victoire d’Emmanuel Macron à la une de la presse africaine » (Le Point), « Macron à la conquête des africains » (le Figaro), « La tournée initiatique de Macron en Afrique » (Le Parisien), « Macron l’Africain » (RFI) « Macron en Afrique: le discours et la méthode » (Libération)…

L’admiration de nos journalistes est à son comble! Les africains qui l’écoutent, sont ébahis. Notre président leur parle de l’occidentalisation de leur continent alors qu’ils n’ont perçu du capitalisme qu’une avidité de pauvres qui en fait à tout propos des Thénardier en puissance (voir l’article d’hier). Ils prennent le pire du monde moderne, totalement déracinés, oublieux de leur passé tribal qui, pour le meilleur, a, par exemple, révolutionné tout l’art du XXe siècle. Sans le souffle épique d’un Guaino, le chef d’état européen continue d’infantiliser ces gens en leur expliquant qu’il faut apprendre à l’école et éviter de baiser comme des lapins! Difficile de reprocher cette attitude: les africains l’ont bien cherché en ne sachant plus s’assumer en se traînant à la remorque du reste du monde. Leur continent multiplie les catastrophes et passe sont temps à quémander l’aide internationale… Comme les différentes ethnies musulmanes de la planète d’ailleurs!

La seule question qui vaille pour nous français, parce que laisser les africains se débrouiller avec leurs histoires seraient la meilleure chose à leur offrir, même si au début les drames se multiplieront inévitablement, ils apprendront de leurs erreurs, la seule question est de limiter l’afflux des gens de ce continent chez nous. Est-ce que Macron va le faire? Pour le moment, il parle juste d’éduquer les jeunes africaines en leur offrant davantage de visas qu’aux hommes…

Frédéric Le Quer