Le rhinocéros de Dürer (1471-1528) étincelle

Par Vendredi 22 mai 2015 Permalink 10

Hier à l’hôtel des ventes de Drouot en salle 10, la SVV Massol a obtenu un résultat remarquable concernant une gravure ancienne. Il s’agit du rhinocéros d’Albrecht Dürer (213×297) présenté comme suit: « Gravure sur bois. Belle épreuve d’un tirage vers le milieu XVIe siècle. Légèrement jaunie, coupée au trait, manque le texte. Accidentée, restaurations et parties refaites avec des reprises d’encrage Restes de montage au verso. »

L’estimation déjà confortable entre 2 800 € et 4 000 € a largement été dépassée et l’acquéreur enthousiaste (c’est l’adjectif consacré dans le milieu!) a déboursé frais compris environ 35 000 € pour obtenir cette oeuvre d’art. Le marché des estampes et des multiples est actuellement florissant.

Concernant cette épreuve, il faut constater qu’elle est un peu tardive venant bien après la mort de l’artiste. Une gravure sur bois de 1515 avec celle-ci le texte typographique a été vendu à New York, en janvier 2013, 866.500 dollars soit  777 000 € sur une estimation haute de 150 000 $. Une autre gravure sur bois représentant toujours le rhinocéros mais celle-ci du début du XVIIe siècle, soit un siècle après la mort de Dürer, a réalisé chez Sotheby’s le 16 septembre 2014 à Londres 43 750 £ soit 61 500 €. On peut penser que l’acheteur d’hier au téléphone n’a pas fait une mauvaise affaire…

Si pendant longtemps la description anatomique du rhinocéros  fut louée à travers une Europe ignorant tout de cet animal, c’est en fait maintenant son absence totale de réalisme qui constitue l’atout principal. Niki de Saint Phalle ou Salvador Dali ont repris au XXe siècle cette oeuvre de Dürer plus fantastique que descriptive.

Frédéric Le Quer