Le président de la république devrait démissionner

Par Vendredi 1 avril 2016 Permalink 3

Voilà quatre années que le président de la république, François Hollande, renâcle à engager des réformes à cause d’une mauvaise appréhension de la situation économique. Cet homme voit l’ordre libéral comme un pilier indestructible aux caractéristiques immuables. Après la crise de 2008, le cycle économique devait ramener la croissance en 2014 ou 2015. C’était la croyance quasi religieuse de cet athée lui permettant ainsi de procrastiner.

Et il n’en est rien. Il s’est complètement trompé. Il a commis une faute lourde en comptant par lâcheté ou fainéantise qu’il pourrait se prévaloir de circonstances favorables pour asseoir son pouvoir sans jamais ne rien faire. Tout chez lui se révèle alors répugnant: Sa façon de faire la guerre en Afrique dans l’espoir de bénéficier de l’unité national devant découler d’un sursaut patriotique, sa quête à tous les niveaux pour obtenir l’adhésion des immigrés musulmans naturalisés en masse pour en faire un socle électoral sûr, sa réponse aux attentats meurtriers consistant à faire de la communication sans se donner les moyens matériels de lutter contre le terrorisme.

Après un moment de sidération, le mot est à la mode, où les français ont eu du mal à croire qu’il était aussi mauvais qu’il le paraissait, ils honnissent tous les projets de loi que le gouvernement Valls veut mettre en oeuvre. Quoiqu’il entreprenne aujourd’hui, le peuple le rejettera. Tout sera l’objet d’une reculade en rase campagne puisque le président de la république est complètement discrédité. A la trappe, la réforme constitutionnelle, à la trappe la loi ElKhomri. Pour l’ubérisation, comme elle concerne beaucoup son électorat immigré, il ne sait sur quel pied danser pour le satisfaire. Pour le terrorisme, comme il concerne beaucoup son électorat immigré, il n’ose pas engager ce que tout vrai chef d’état aurait depuis longtemps entrepris, i.e. des descentes en force des forces de police et militaires, s’il le faut, dans ces territoires perdus nids de tous les trafics, des extrémismes religieux et des assassins. Enfin concernant l’école ce soi-disant socialiste a renoncé à toute exigence élitiste pour laisser s’enfoncer les moins aisés dans une ignorance crasse et mortifère.

Compte tenu de ce bilan, sa seule réaction saine et honnête serait de donner sa démission. Pourquoi faire perdre un an de plus à ce pays déjà si mal en point? S’il veut tomber avec les honneurs de la guerre qu’il fasse un référendum mais le plus simple serait qu’il acte son incapacité à gouverner lors d’une déclaration solennelle et que des élections anticipées soient organisées. Il montrerait ainsi au moins son respect de la démocratie. Allez! Un peu de courage, François Hollande! On a déjà vu dans l’histoire certains hommes médiocres savoir tirer leur révérence. Montrez que vous êtes au moins de cette trempe!

Frédéric Le Quer