Le pitoyable sommet de Vienne

Par Samedi 31 octobre 2015 Permalink 1

Le sommet de Vienne sur la Syrie n’a dans un premier temps invité aucun pays de l’UE. Ce sont  les États-Unis, la Russie, l’Arabie saoudite et la Turquie qui s’y sont collés. Curieuse diplomatie internationale qui fait fi de l’Europe qui supporte toute la misère venue du moyen-orient mais qui lui dénie le droit de participer aux conversations resserrées. Pas d’inquiétude cependant, on est au degré zéro de la diplomatie

Encore une fois l’inanité de l’organisation européenne est soulignée par les puissances mondiales. Alors le deuxième jour seulement le Royaume Uni, la France et l’Allemagne accompagnées de l’Iran, du Liban, de l’Egypte et de la Chine ont été reçus en donnant un strapontin à Federica Mogherini que personne ne connait mais qui, dit-on, dirige la diplomatie européenne. Il est vrai que jusqu’à présent toutes les discussions ont capoté et celle-ci n’a pas échappé à la règle! D’un coté il y a ceux qui soutiennent les chiites, Iran bien sûr et Russie, et, de l’autre, ceux qui soutiennent les sunnites, Egypte, USA et les pays de l’UE avec un extrémiste qui par son aveuglement en arrive à devenir l’allié objectif de l’Etat Islamique, le gouvernement français.

Heureusement, c’est la cinquième roue du carrosse! Plus personne ne l’écoute et il est totalement sorti du jeu diplomatique. Les prises de position radicales de François Hollande finissent par lasser tout le monde. Il voit Assad comme l’horreur absolu alors que chacun sait qu’il n’est ni meilleur ni pire que les autres. Toute la région est parsemée de dictateurs en puissance et à peine en a-t-on déboulonné un que des dizaines sont prêts à prendre le relais. mais il a contre lui d’être chiite et compte tenu des alliances tissées par le président de la république, sa profession de foi est rédhibitoire.

Comme dans tous les pays du printemps arabe, sans souci des conséquences catastrophiques et après n’avoir rien appris, les dirigeants français veulent faire tomber un dictateur qui sera remplacé par des bandes sanguinaires majoritairement sunnites qui assassineront des chiites minoritaires qui n’auront d’autres choix que de venir s’installer en Europe par millions s’ils ne veulent pas mourir. C’est une chance dans ces conditions que la France n’est plus droit au chapitre!

Mais comme de toute façon personne ne se mettra jamais d’accord aussi bien au niveau des grands maîtres du monde que des tribus sur place, le sommet de Vienne aura de multiples répliques, toutes aussi inutiles les unes que les autres. Dans le grand barnum des réunions internationales, on n’a pas fini de jouer du clairon!

Frédéric Le Quer