Le père jacques Hamel, et rebelote!

Par Mercredi 26 juillet 2017 Permalink 1

Le grand marathon des commémorations continue. Cette fois, c’est avec le père Jacques Hamel assassiné par deux musulmans au nom d’Allah pendant qu’il célébrait la messe à Saint-Etienne-du-Rouvray, il y a tout juste un an. Spécialiste des cérémonies d’hommage, l’état va pouvoir s’en donner à cœur joie. La communauté chrétienne, à bien comprendre les médias, est prête à tendre l’autre joue. Les fidèles de la paroisse du pauvre curé ont déjà fait savoir que ce dernier avait pardonné à ses agresseurs! Dans quelques temps les mêmes nous parleront de sa conversion à l’islam! Pourquoi pas? Notre degré de soumission est incommensurable et ce n’est pas le pape qui va modifier ce lâche état d’esprit.

Le pauvre homme est mort et les catholiques qui ont assisté à la messe ce jour bien qu’encore traumatisés font preuve dans les interviews de beaucoup de compassion pour… les tueurs! Ils étaient si jeunes! Ils ont gâché leur vie! C’est vrai que le curé avec ses 86 ans était en fin de course… Même s’il avait encore quelques belles années à vivre dans son amour pour Jésus Christ, ce n’est pas le problème… A croire que ce sont les risques du métier, enfin du sacerdoce! Alors, on érige une « stèle républicaine pour la paix et la fraternité » comme si ce manque de fraternité était partagé. C’est pourtant bien l’islam qui prône le meurtre des chrétiens, pas l’inverse.

Parallèlement à tout ce cirque, plus en profondeur, des organisations musulmanes tentent de faire taire toutes critique et insulte contre l’islamisme en les faisant considérer par les tribunaux comme du racisme! Les procès se multiplient contre des écrivains, des journalistes, des essayistes, des experts, des hommes et femmes politiques jugés islamophobes. Les arabes laïcs n’échappent d’ailleurs pas à la vindicte des tenants de la « religion de paix ». Ce djihad judiciaire sert à effrayer ceux qui osent avoir des prises de position négatives envers l’islam et les pousser à se taire pour ne pas supporter des pénibles et coûteux procès.

Enfin un dernier rapport révélé par le magazine « Causeur » fait état de la propagation des mosquées radicales à travers toute la France. 450 seraient à fermer à cause de leur dangerosité. Elles sont hyper politisées et promeuvent la guerre sainte en Europe. Mais l’état ne fait rien parce que nos gouvernants sont des traîtres. S’ils ne l’étaient pas, ils auraient depuis longtemps interdit sur notre sol les salafistes et les frères musulmans. A part commémorer, nos caciques sont des bons à rien.

Frédéric Le Quer