Le pape François la joue mère Thérésa

Par Lundi 18 avril 2016 Permalink 4

« Notre responsabilité est de savoir comment s’intègrent ces gens », dixit le pape François à son retour d’un camp de réfugiés dans une île grecque. Et avec ses trois familles de syriens musulmans, il veut montrer l’exemple! Ce serait bien qu’il vienne aussi dans nos Molenbeek français, au nord de Marseille, n’importe où en Seine St Denis, à Tourcoing, à Dunkerque ou ailleurs et qu’il récupère quelques familles pour expliquer au monde comment les insérer!

Les femmes réfugiées du pape François portaient toujours leur foulard islamique en débarquant à Rome. Seront-elles en minijupe comme souvent le sont les belles italiennes au printemps dans un an? C’est la gageure que se propose de réussir le Vatican! Il échouera bien sûr comme les autres parce que « ces gens » comme il dit ne sont pas là pour s’occidentaliser. Les généralités sont évidemment stupides et quelques syriens et syriennes se démèneront pour construire une nouvelle vie pour leurs enfants et bénéficier des libertés que le continent met à leur disposition. Mais que nos dirigeants cessent d’être naïfs! Il s’agira d’une minorité. La majorité emporte avec elle ses traditions, les impose de force et rejette à peu près toutes les valeurs occidentales. La multitude d’écoles coraniques sur le sol français est la preuve catégorique de l’insolubilité de l’islam dans la république et sa volonté de se substituer à l’école publique, laïque et obligatoire. Et pas seulement la république mais aussi dans tout ce qui était à la base de la construction européenne.

Le pape François met en pratique les préceptes évangéliques. « Si quelqu’un te frappe sur la joue droite,tend-lui aussi la joue gauche ». Mais ce qui est bon pour un pape, l’est-il aussi pour les citoyens? Le devoir des européens est dorénavant de se défendre contre l’islamisation du continent. Les esprits se soumettent tous les jours un peu plus. Le voile qui posait question, il y a seulement deux ou trois ans, est dorénavant admis et sera bientôt protégé par une réglementation. C’est le mouvement de libération de la femme qui s’effondre doucement, régulièrement et sûrement. Quant au niveau de l’instruction, sa médiocrité en France est l’objet d’études internationales! L’apprentissage obstinée d’une religion abêtit les élèves au lieu de les épanouir et les libérer. Les prêches de l’imam de Brest en sont un bon exemple!

Le pape François pleure sur la misère humaine et il a raison. Mais au lieu d’imposer des sacrifices toujours plus grands aux européens, ne faudrait-il pas mieux fustiger les politiques des chefs d’état qui importent par leurs décisions le conflit du moyen orient chez nous?

Frédéric Le Quer