Le Maître et Marine

Par Lundi 3 avril 2017 Permalink 3

La dernière idée en date des faiseurs d’opinion de la présidentielle française est de positionner Emmanuel Macron comme le seul rempart véritablement efficient à Marine Le Pen. L’important est de rendre le candidat des élites autoproclamées incontournable. C’est lui ou Le Pen, c’est lui ou le chaos!

Une fois la thèse posée, les instituts de sondages infligent leur propagande faite de pourcentages biaisés allant dans le même sens. Il s’agit de corroborer le paradigme « scientifiquement » (tu parles!) pour influencer les électeurs: Fillon risque de se faire battre au deuxième tour par la candidate et les autres n’en parlons pas! Seul le héros de la nomenclature est capable véritablement de faire mordre la poussière à celle qui représente le « grand danger » de cette élection. Emmanuel Macron lui gagnera automatiquement s’il est finaliste.

Nos caciques trouvent rassurant de voir le successeur de François Hollande être à la tête de la France pendant 5 ans, 5 années à avoir une politique médiocre remettant l’avenir de la population dans les mains des allemands, la souveraineté du pays dans celles de Bruxelles et de Washington. Rien ne changera alors pour eux. Pour nous non plus!

Les électeurs veulent-ils le statu quo? C’est la question qu’ils doivent se poser en allant voter. La garantie que leur avenir ne soit pas entre leurs mains, c’est Macron. Tous les autres candidats portent l’espoir d’un certain changement. De Fillon à Mélenchon en passant par Marine Le Pen, il faut s’attendre à ce que les orientations politiques du pays évoluent, s’infléchissent avec Fillon, se transforment radicalement avec Mélenchon et Marine Le Pen.

Les gens ne risquent rien à voir si l’herbe est plus verte ailleurs, mais tout est organisé pour qu’ils n’en soient pas conscient. Ils ont moins de 3 semaines pour se réveiller.

Frédéric Le Quer

PS: Si le Maître du roman de Boulgakov n’est pas le diable, il lui ressemble comme Macron ressemble au pire.