Le droit du sol

Par Mercredi 13 janvier 2016 Permalink 15

Le droit du sol permettant d’acquérir automatiquement la double nationalité ne répond plus aux besoins de la société. Au lieu de l’unir, il la  divise irrémédiablement.

A l’évidence, les enfants nés en France de parents étrangers doivent revendiquer la nationalité française pour l’obtenir et non pas cumuler systématiquement la nationalité du père, de la mère et de leur lieu de naissance. Personne ne devrait alimenter le clivage dans la population entre deux sortes de français en se revendiquant français algérien ou français tunisien ou français autre chose avec ceux qui sont français tout court. Tout citoyen avec des papiers français a le devoir de se revendiquer français. Si un enfant d’étrangers né en France manifestant l’intention d’être français est un véritable honneur pour la France, en revanche, quand la France recueille de force n’importe quel individu né de parents immigrés qui n ‘a rien demandé à personne, elle se déshonore en galvaudant l’idée même de nation.

Chacun peut se sentir du pays de ses aïeux sans que ce soit dégradant bien au contraire. Mais aucune loi ne devrait le forcer à être d’un pays dont il ne veut pas. Le débat sur la déchéance de nationalité est une foutaise car il n’a de sens que parce que dès le départ la situation est malsaine. Déchoir de la nationalité française quelqu’un qui ne l’a jamais réclamée est un gag inimaginable nul part ailleurs que chez nous! Ne jamais renvoyer un criminel étranger dans son pays d’origine sous prétexte d’une double peine, prison + extradition, est un scandale d’état démontrant le laxisme des élites et leur haine du peuple. Tout étranger se comportant mal dans le pays d’accueil doit être expulser séance tenante. Ceux qui restent n’en seront que plus appréciés pour leurs qualités de citoyens.

Ce serait là des axes forts  de réformes auquel un gouvernement cherchant véritablement à reconstituer un peuple français uni et solidaire devrait s’atteler rapidement compte tenu de la dégradation de la situation intérieure. Il est temps que les français blancs, noirs, jaunes, arabes relèvent la tête et rejettent implacablement ceux se définissant avant tout en fonction de leur religion.

Frédéric Le Quer