Le design contemporain

Par Vendredi 1 mai 2015 Permalink 11

La semaine du design à Milan laisse deviner les vitrines des éditeurs de meubles au mois de septembre. Deux grands noms de créateurs sont actuellement à la mode, les frères Campana, cool et branchés et les frères Bouroullec, cool et branchés. Toutefois si les idées sont nombreuses, les racines de celles-ci se retrouvent toujours un peu chez les mêmes, ceux qui marquèrent le XXe siècle et révolutionnèrent les arts décoratifs. Du coup en fait de design contemporain, les marques rééditent Le Corbusier ou Charles et Ray Eames.

Humberto et Fernando Campana, brésiliens sont entre arte povera, matériaux de récupération et design industriel. Tout cela fleure bon l’art démocratisé. Que nenni! Une chaise d’édition, celle pour le « grand public » coûte environ 7 000 €. Pour une chaise ressemblant à la chaise d’édition, mais en pièce unique plus personnalisée, il faudra prévoir au moins 40 000 €. Le 2 février 2015 à Marseille la Dolphins and sharks chair (photo en une), faite en 354 exemplaires, a fait chez Leclere SVV  un peu moins de 30 000 €. A ce prix là rares sont les acheteurs qui s’assied dessus! Leurs créations sont présentées avec des scénographies impressionnantes de la part d’éditeurs comme EDRA. Leur reconnaissance par les institutions en font des créateurs recherchés. Le café de l’Horloge au musée d’Orsay est une de leur réalisation.

Erwan et Renan Bouroullec, les deux frères nés à Quimper, ont eu la reconnaissance du musée national des arts décoratifs. Leurs créations vont de la petite cuillère dessinée au départ pour Nutella (diffusion limitée) puis reprise après, aux cloisons modulaires faites d’algues. Ils sont aussi dorénavant au Château de Versailles avec une réalisation rendue possible par le mécénat du cristallier Swarowski. Il s’agit d’un plafonnier formidablement original (voir photo). Ils ont aussi par exemple revisité le fameux lit clos typique du mobilier breton.  Les prix sont bien sur les mêmes que pour les frères Campana.SAM_0706

Mais les maison d’édition font donc aussi du neuf avec du vieux et le design contemporain n’est pas si contemporain que ça! . La collection LC pour Le Corbusier oriente toujours le projecteur vers le modulor, notion architecturale concernant les bonnes proportion pour tout objet à partir d’un homme mesurant 1m80. Chez l’éditeur VITRA, on n’hésite pas à parler de la nouvelle collection Charles et Ray Eames tous les deux morts il y a plusieurs décennies parce que leurs sièges pour suivre les évolutions morphologiques ont été relevés de 2 cm!

Frédéric Le Quer