Le débat télévisé

Par Mardi 21 mars 2017 Permalink 5

Passons les troupes en revue après le débat télévisé d’hier soir par ordre d’intentions de vote au premier tour:

Marine Le Pen sans crevée l’écran a été bien moins mauvaise que les journalistes le disent. Ils s’engouffrent sur l’histoire du burkini face à Macron. Tant de choses sont à dire sur l’intégration qu’on se demande bien qui lui a suggéré de parler de ça… Elle fut bonne là où on l’attendait le moins i.e. la question économique. Sa réponse à Fillon sur l’euro finissant par le choc que constitua la présentation du graphique sur la compétitivité industrielle de la France depuis le début de la monnaie unique laissa le studio coi ( l’image ne sera bien sur pas reprise par la presse propagandiste). Son exemple de Whirlpool concernant le libre échange fut aussi un excellent argument. Bref, peut mieux faire, comme on disait dans le temps à l’école!

Macron n’a brillé qu’en contre attaque. Il réplique, c’est sa tac-tic, comme ces joueurs d’échec bons mais sans panache, qui attendent la faute de l’autre pour gagner. Aucune idée forte mais il adresse des satisfecit à tel ou tel d’un genre consensuel avec un air un peu supérieur! Sa réponse à Marine Le Pen sur le burkini n’avait aucun fond mais le ton en imposait… Avec Hamon qui l’attaqua sur ses soutiens financiers, il s’en sortit grâce à son adversaire lui-même qui était trop timide pour le pousser dans ses retranchements qui eurent pu être atteints rien qu’en mentionnant la ville de Las Vegas! En considérant qu’il n’a comme ambition que celle de suivre la voix tracée par François Hollande, il ne pouvait pas avoir une meilleure soirée.

Fillon fit sérieux. Ses prises de parole ennuyèrent. Tout le monde lâcha l’affaire sur ses trop longues explications concernant les retraites qui ne pouvaient que prendre à rebrousse-poil une partie de son électorat. Il attaqua Marine Le Pen sans convaincre. Il ne sut pas s’en prendre à Macron qui se faufila telle une anguille. Pourtant lui a un programme et l’autre non!!! Cette prestation aurait néanmoins suffi s’il n’avait pas toutes ces casseroles. S’il n’est pas plus percutant la prochaine fois les carottes sont cuites! Il fera troisième.

Mélenchon amusa la galerie. Ceci suffit pour le rendre plus télégénique que Hamon et les autres. Ces sombres histoires sur la sixième république laissait un peu pantois compte tenu de ce qui attend les français dans les mois à venir. Après ce débat personne ne sait vraiment ce qu’il pense de l’UE et de l’euro. On comprend juste que pour lui il n’y a pas de problème d’identité nationale. Hors sol Mélenchon, hors sol!

Hamon finit bon dernier car il ne sut jamais s’imposer. Répéter dix fois à Macron qu’il lui faisait confiance lui enlevait toute posture présidentielle en l’inféodant. On avait aussi l’impression qu’il avait peur de son idée sur le revenu universel qui peut pourtant se défendre surtout quand on n’a pas la moindre chance de diriger prochainement. Décidément au sein du Parti Socialiste ils n’ont pas fini de lui tourner le dos.

Les médias disent déjà que Macron fut le meilleur comme ils dirent que chaque débat était perdu par les partisans du Brexit ou que Hilary Clinton fut toujours supérieure à Donald Trump dans les duels télévisés. Ils bidouillent aussi les images en coupant les extraits quand ça les arrange. Leur mauvaise foi durera jusqu’aux résultats et même après si ceux-ci ne leur conviennent pas.

Frédéric Le Quer