Le crash de l’avion russe

Par Mercredi 4 novembre 2015 Permalink 6

Le crash de l’avion russe au dessus du Sinaï dérange. D’abord le drame est affreux. Mais les causes de celui-ci gênent l’Egypte et aussi Poutine. Les deux pays en février dernier avaient convenu lors de la visite officiel de Vladimir Poutine « d’affronter ensemble les défis » représentés par le terrorisme international. Les deux hommes s’entendent plutôt bien puisque les Etats Unis avaient fortement soutenu Mohammed Morsi, destitué par Sissi il y a deux ans. L’Egypte est un gros acheteur de blé russe mais pas seulement puisque les deux pays viennent de signer la construction de la première centrale électrique nucléaire d’Égypte.

Alors la thèse de l’accident eut bien convenu. Elle protégeait l’industrie du tourisme égyptien d’une part et elle ne remettait pas en cause la politique de Poutine au proche orient. Mais il y a eu d’abord les compagnies aériennes qui de facto en refusant de survoler le Sinaï ont montré qu’elles n’avaient pas de doute sur l’attentat terroriste. Et puis l’Etat Islamique l’a revendiqué ce qui est une confirmation particulièrement sérieuse. Enfin les américains corroborent cette thèse par des observations de satellites que le Pentagone a eu tôt fait de diffuser à la presse pour ennuyer Poutine.

Pour ce qui est de l’Egypte, il faut de toute façon être bien intrépide pour y aller en tant que touriste, que ce soit dans la station balnéaire de Charm el-Cheikh situé sur la mer Rouge d’où l’avion a décollé ou ailleurs. Mais les prix bradés par les tours opérateurs doivent en attirer quelques uns, la preuve avec ces malheureux pétersbourgeois.

Pour la Russie c’est d’une certaine façon la stature de super-héros qu’aime se donner Poutine qui en prend un sacré coup. Son image est essentiel aussi bien dans son pays qu’à l’étranger. L’homme qui ne cède ni aux américains ni aux terroristes, l’homme qui met les intérêts russes par dessus tout, voit ses ressortissants attaqués et tués comme de vulgaires occidentaux.

Il ne peut pas faire grand chose sans que ce soit excessivement risqué et il le sait. C’est pourquoi il a condamné la compagnie aérienne avant tout. Mais la thèse ne tient vraiment plus et il a beau temporisé encore il va devoir assumer le crash d’un avion russe au dessus du désert du Sinaï. Une escalade militaire est-elle à redouter? Oui.

Frédéric Le Quer

PS: Reuter écrit à l’instant « JUBA (Reuters) – Un avion cargo russe s’est écrasé mercredi peu après avoir décollé de l’aéroport de Juba, la capitale du Soudan du Sud, a annoncé la présidence sud-soudanaise Un journaliste de Reuters a compté plus de 40 corps sur le site de l’accident, le long du Nil blanc(…)Selon le journal South Sudan Tribune, les cinq membres d’équipage étaient de nationalité russe. »