Le cas Filoche

Par Mercredi 22 novembre 2017 Permalink 8

L’antisémitisme de gauche se dévoile encore avec Gérard Filoche qui, dans un curieux tweet, se complaît à tout mélanger: brassard nazi, dollar, Rotschild et Macron! Si le nouvel antisémitisme, notion théorisée il y a déjà plus de quarante ans, faisant des palestiniens des gentils et des israéliens des méchants, ce qui par extension fait de tous les musulmans des victimes et de tous les juifs des bourreaux, fut pendant longtemps regardé avec un certain effroi, il devient dorénavant de plus en plus acceptable. De moins en moins camouflé derrière l’antisionisme, il est sorti du bois, s’étale au grand jour, a le droit de citer du Parti Socialiste au Front de Gauche en passant par le Nouveau Parti Anticapitaliste. Disons-le, s’en revendiquer est le moyen d’être élu dans une partie de plus en plus vaste du territoire français!

Quand le vieil antisémitisme d’extrême droite est rappelé à la rescousse comme le fait Gérard Filoche avec un banquier juif et ses comparses exploitant la population, c’est pour parer la haine du juif avec des oripeaux de lutte des classes. La manœuvre est d’autant plus aisée qu’une bonne partie de la classe populaire se confond en France avec le monde musulman. C’est tout bénef pour l’agitateur de haine et qu’importe pour lui que son lieu commun entraîne la recrudescence de crimes antisémites. Ils seront gardés sous le boisseau comme l’a été la défenestration de Sarah pendant l’élection présidentielle. Cette honte nationale qui consiste à expliquer des horreurs pour mieux les dédouaner ensuite est en train de pourrir en profondeur notre pays. Le climat que tentent d’insuffler des personnalités comme Gérard Filoche, blogueur à Médiapart d’ailleurs, au lieu de faire réfléchir sur l’évolution du monde moderne pousse la classe la moins éduquée de la population à exprimer une animosité aveugle, insensée, désespérée… Conne! Le coupable désigné est encore le juif. Bien pratique pour les démagogues immigrationnistes, mondialistes et toujours partant pour balancer aux orties deux mille ans de culture judéo-chrétienne.

Le pire et le moins rassurant est que des organisations internationales comme l’ONU, sans même parler de l’UNESCO qui ne cesse de critiquer les israéliens, d’après un rapport américain sur l’antisémitisme, en prenant des mesures discriminatoires contre Israël « ont pour effet d’associer des particularités négatives aux Juifs en général, et donc d’alimenter l’antisémitisme ». Les Gérard Filoche de tout poil, quoiqu’il est en train d’arriver au nôtre, ont le vent en poupe.

Frédéric Le Quer