Le 8 mai

Par Dimanche 8 mai 2016 Permalink 3

Ce 8 mai, jour de commémoration de la victoire des alliés sur l’Allemagne nazie et de la fin de la seconde guerre mondiale, résonne particulièrement cette année. Il y a quelques jours une jeune autrichienne trop jolie s’est vue attaquée par quatre afghans dans la gare principale de Vienne. Vol de son sac à main, coups et blessures furent sa punition pour les avoir croisés. Mais le fait divers prend un relief supplémentaire lorsque l’un des agresseurs caresse la chevelure blonde de la victime en remarquant que les femmes de son pays n’étaient que brunes. La jeune femme raconte à la police ce moment de l’agression qui ne trouve rien de mieux que de lui dire de se colorer les cheveux en noir pour ne pas affrioler ces loustics! Il y a 80 ans, pendant la seconde guerre mondiale de nombreuses juives se décoloraient pour ne pas être repérées par les nazis. Une anecdote concernant les Justes de Villeurbanne rappelle ce genre de petits subterfuges utilisés pour se fondre dans la population et échapper aux rafles. Elles ne devaient pas se faire repérer comme ne doivent pas non plus se faire remarquer les blondes d’Europe centrales aujourd’hui!

A quoi bon célébrer ce 8 mai, si par ailleurs aucune leçon sérieuse n’en est tirée? De belles valeurs occidentales sont venus contrecarrer dans un premier temps les années de répression nazies. On les croyait indéboulonnables. Elles sont toutes en train de disparaître les unes après les autres. De l’état laïc à la liberté des femmes tout s’effondre en Europe devant l’envahissement actuel. L’antisémitisme touche des millions de gens vivant en Europe. Par ailleurs, la couleur d’une peau trop laiteuse, la teinte de cheveux trop clairs, une jupe au-dessus du genou par un soleil printanier sont autant de raisons pour se faire agresser. Et il n’est pas question de se plaindre, il n’est pas question de résister en criant à haute voix sa désapprobation. La pensée unique impose sa censure. Même les mouvements féministes s’inclinent devant la charia. Et un avocat défendant des terroristes, extrémistes religieux, devient maire de Londres!

Ce 8 mai ne commémore pas la victoire. C’est le son du cor au moment de l’hallali du gibier, et ce gibier, c’est nous.

Frédéric Le Quer