La succession de Johnny Hallyday

Par Mercredi 14 février 2018 Permalink 4

L’affaire de la succession de Johnny Hallyday est intéressante sur le plan de la mondialisation galopante. Des milliardaires vont s’entre-déchirer, mais ça c’est plutôt l’anecdote, le croustillant qui fait vendre du papier, vendre des pages de pub sur les télés. ça vient de commencer et ce n’est pas fini! Non l’intérêt est ailleurs. On s’aperçoit un peu éberlué qu’un héritage ne concernant que des protagonistes français peut être considéré à l’aune de la loi américaine ou plus précisément californienne. La loi française ne s’applique pas à des français ou du moins sans préjuger de la décision judiciaire, pourrait ne pas s’appliquer malgré la carrière franco française du chanteur.

Voilà donc encore une question qui met à mal la souveraineté nationale. Nos élus parlementaires en ont décidé ainsi. Ils ont tort, ils ne serviront bientôt plus à rien… Ici le problème est avec les Etats-Unis d’Amérique qui reste une démocratie… Mais demain la question peut très bien se poser avec une théocratie qui estimera par exemple qu’une fille ne peut pas hériter autant qu’un fils. La loi française basée sur le principe d’égalité des sexes pourra aller se rhabiller pour peu que le défunt soit redevenu résident d’un pays étranger!

La France se saborde en sabordant sa souveraineté. Ses dirigeants depuis trop longtemps l’entraînent vers une voie où sa voix devient inaudible, où la voix des électeurs citoyens n’a plus aucun intérêt.

Frédéric Le Quer