La popularité de Trump et Macron est semblable

Par Vendredi 4 août 2017 Permalink 1

Un point commun apparaît nettement entre Donald Trump et Emmanuel Macron: leur cote de popularité. Les tout derniers sondages montrent l’américain à 37% et le français, d’après Yougov, à 36%. Une divergence ressort néanmoins. Trump aurait, d’après les analystes, touché le fond; il serait dans le dur de l’électorat républicain. Pour Macron, une baisse continuelle vers d’insondables abîmes est largement envisageable.

Trump a été élu par réaction contre le politiquement correct. Mais la doxa washingtonienne semble la plus forte et le président se retrouve impuissant. Rien ne change concrètement pour des américains dépités. Macron est le summum du politiquement correct. Il a été élu par flemme, renoncement à se battre, à prendre des risques. Les tenants du « faute de grive on mange du merle » l’ont amené au pouvoir. Election par défaut.

Pour booster sa côte de popularité, Trump va devoir construire son mur à la frontière mexicaine et probablement déclarer une guerre contre un petit pays soutenu un peu par les russes et les chinois mais pas suffisamment pour que ça se transforme en conflit mondial, du moins tant que l’économie ne sombre pas complètement. Son staff cherche actuellement la cible la plus judicieuse… Les informations pointant tantôt la Corée du nord, tantôt le Venezuela, tantôt une accentuation de la guerre en Afghanistan font état de ses hésitations.

Macron a été élu sur un programme à la Tony Blair, à la Cameron. Personnages si impopulaires qu’ils ont entrainé le brexit! Il se rêve un peu comme Obama, personnage si décrié que, par révolte, les américains ont élu Trump! Il ne remontera pas dans les sondages. La seule question qui vaille est de savoir comment cela finira. La démocratie à l’anglo-saxonne n’a jamais été le fort de la France préférant de tout temps un grand chamboule-tut dans les rues…

Frédéric Le Quer