La jeunesse sous Hollande

Par Vendredi 27 mai 2016 Permalink 1

Le grand démagogue François Hollande voulait être évalué sur la seule promesse que les jeunes vivraient mieux à la fin de son mandat qu’au commencement. Le résultat est tragique. Interrogé il y a un mois, il avait une idée erronée de ce que représentait le chômage des moins de vingt cinq en France par rapport au reste de l’Union Européenne. La jeunesse de la classe moyenne casse du flic et des vitrines dès que l’occasion se présente. Les jeunes issus de l’immigration se radicalisent en supportant avec des cris de joie les islamistes terroristes quand ils tuent des citoyens sur le sol français.
La jeunesse d’où qu’elle vienne, ressent un malaise dramatique en considérant ses perspectives d’avenir. Il y a quelque chose de pourri dans l’état français se dirait-elle en paraphrasant Shakespeare si elle le connaissait. Bien que l’éducation nationale cherche à faire des jeunes français des incultes avec un certain acharnement, ils n’en sont pas moins lucides sur leurs possibilités d’épanouissement dans la société de maintenant. Avoir vingt dans la France de Hollande se caractérise surtout par la possibilité d’avoir pendant quelques mois un emploi d’avenir. Il n’y a qu’un énarque qui peut associé le mot avenir à une voie de garage!
Alors y compris dans des villes françaises bon teint comme Nantes, Bayonne, Rennes ou Bordeaux, la jeunesse arrache ses liens et attente aux institutions. La télévision comme les journaux sont de plus en plus contrôlés. Une chape de plomb est posée sur l’information. Big brocher est omniscient! La jeunesse explose et casse courageusement ce qui lui rappelle la société dégueulasse dans laquelle elle vit.
Jamais peut-être au cours de sa prestigieuse histoire, la France ne s’est retrouvée si bas, si écrasée par le monde qui l’entoure. La jeunesse confusément le ressent. En plus de se retrouver sans espoir, une espèce de honte diffuse d’être français l’étreint. Aussi essayer de retrouver la grandeur de notre pays en détruisant les symboles du monde actuel est une tentative désespérée certes mais révélant encore la vie qui anime notre jeunesse française.

Frédéric Le Quer