La guerre se prépare

Par Samedi 5 décembre 2015 Permalink 10

Les événements des derniers jours placent les pions pour la guerre entrain de se déclarer apparemment inéluctablement. Non pas celle de François Hollande qu’il confond avec maintien de l’ordre, mission sur le territoire français qu’il est incapable de remplir avec succès, mais cette grande guerre internationale qui fera des victimes par millions.

D’abord l’économie, parce que c’est d’elle dont toutes les décisions viennent, s’enfonce sans issue, partout. Les Etats Unis vont remonter les taux comme  Janet Yellen l’a promis, rendre le dollar plus rare  comme Mario Draghi s’y attend visiblement, et enfoncer un peu plus la situation des pays émergents car cela entraînera inévitablement une hausse du dollar. Pourtant le prix des matières premières reste désespérément très bas et les échanges mondiaux s’effondrent. Mais pour encore quelques temps, il faut faire semblant de croire à une normalisation qui rassure les marchés financiers. Les peuples d’occident sont appauvris afin de rejoindre le niveau de vie des autres qui peine à s’élever. Les plus riches voient dorénavant leurs gains s’amenuiser. Les banques centrales ne peuvent plus délivrer aussi facilement la monnaie de singe grâce à laquelle se sont consolidées les grandes fortunes. La croissance mondiale ne cesse d’être révisée à la baisse. A une échelle sans précédent, le grondement de la crise économique s’entend sur l’ensemble de la planète avant celui des canons.

Mais les canons ne sont plus très loin. Le monde musulman sert de détonateur. Ses populations civiles sans instruction sont manipulées par des fous de dieu bien commodes pour justifier la guerre dont les pays  surendettés ont besoin. Alors les alliances se forment avec d’un coté l’OTAN mené par les américains et les sunnites, et de l’autre le monde orthodoxe mené par les russes avec les chiites menés par l’Iran. Avec cette configuration certains ont le cul entre deux chaises et l’Etat Islamique sunnite devient l’idiot utile pour leur laisser le temps de choisir leur camp. Une étincelle déclenchera la guerre quand les américains se sentiront assez forts pour la gagner. Pour le moment, ils instrumentalisent ce fou d’Erdogan. Ils jouent avec de la nitroglycérine! L’Union Européenne déliquescente croit aussi pouvoir se servir des turcs à son avantage. Son ridicule angélisme est plus qu’affligeant, il est criminel. Du coté de l’extrême orient, la Chine commence à régler ses comptes en mer de Chine. Un axe Moscou Pékin se dessine clairement.

Qui peut gagner dans un conflit où les deux camps possèdent l’arme nucléaire? Personne, pourtant ça n’attendra pas le dramatique réchauffement climatique promis. Il n’y a pas que les djihadistes qui n’ont pas peur de la mort. Le monde se suicide et il semble pressé.

Frédéric Le Quer