La guerre livrée aux racines culturelles

Par Lundi 8 février 2016 Permalink 24

La lutte du gouvernement contre les racines culturelles de la France s’accélère en ce début d’année. Tout ce qui est français passera sous les fourches caudines soit de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche, soit de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication.

L’inénarrable Vallaud-Belkacem se frotte les mains d’avoir déterré un rapport vieux d’un quart de siècle pour saboter l’orthographe sous le prétexte de la rendre plus accessible. Chers élèves issus de l’immigration, si vous ne venez pas à la langue française, la langue française ira T à vous! Ne vous embêtez pas plus à apprendre des règles de français qu’à vous astreindre à celles de la vie en société! Le gouvernement s’en fout! Le mieux serait certainement d’écrire en phonétique, histoire de massacrer une bonne fois pour toute, des siècles de fabrication de la langue et de sa grammaire. La démagogie bat son plein mais rassurons-nous: ce genre d’enseignement ne sera pas pratiqué partout…

Et puis il y a l’autre, qu’a jamais lu un livre, qu’est méchante comme une teigne envers le patrimoine culturel français, j’ai nommé Fleur Pellerin. Trop heureuse de donner son accord sinon explicite au moins tacite à tout ce qui peut être démoli ou saccagé comme les baignoires à l’opéra de Paris, elle pond une loi patrimoine déjà votée par l’assemblée nationale qui donne au plan local d’urbanisme l toute autorité sur les édifices architecturaux. Les élus locaux feront ainsi ce qu’ils veulent sans en référer à quiconque, l’état renonçant à ses prérogatives de contrôle, les architectes des bâtiments de France n’ayant plus leur mot à dire. La dame raconte évidemment exactement l’inverse de ce qu’elle veut voir voter, clamant qu’elle protège ainsi les « quartiers remarquables »! Heureusement des hommes politiques de droite mais aussi de gauche crient casse-cou et peut-être que le sénat retoquera le projet de loi…

L’idéologie de haine envers la France qui motive tous les textes promus par le gouvernement de Manuel Valls, n’a plus de limite. Il se dépêche pour rendre, dans 16 mois, un pays dévasté, meurtri. Ce sera son titre de gloire! Le progrès pour un mondialiste socialiste est le nivellement par le bas. Alors, le gouvernement fanatisé s’attaque à tout, l’important étant de sectionner les racines françaises suffisamment en profondeur pour que rien ne repousse derrière lui. François Hollande ou le Attila de la culture!

Frédéric Le Quer

PS:L’ image en une représente Attila suivi de ses hordes barbares foulant aux pieds l’Italie et les Arts (détail),par Eugène Delacroix, 1847