La démographie et les paris politiques

Par Jeudi 5 novembre 2015 Permalink 3

La démographie montre que la France est le pays d’Europe où la natalité est la plus élevée devant l’Irlande. Chaque femme y fait en moyenne deux enfants. Mais sur le territoire, tous les départements ne sont pas soumis à la même enseigne. Si la Seine St Denis par exemple a presque 2,5 enfants par habitante, le Limousin arrive péniblement à 1,6. Le simple département de Seine St Denis a deux fois plus d’habitants que le Limousin.

En Seine St Denis plus de 60% des jeunes sont d’origine étrangère, la plupart du temps parce que les parents ne sont pas français et ils restent donc étrangers jusqu’à leur majorité. Pour les parents nationalisés français leurs enfants sont français dès la naissance et ne rentrent pas dans le chiffre de 60% cité ci-dessus.

Il faut alors préciser que Manuel Valls en tant que ministre de l’intérieur a décidé depuis 2013 de faciliter les naturalisations. Sous Nicolas Sarkozy le chiffres de naturalisations était descendu à 42000 par an. Avec la volonté gouvernementale il est passé à plus de 100000 par an. La nationalité française est plus galvaudée que jamais et là où elle était offerte à 40% des gens qui la demandaient avec Nicolas Sarkozy, une réponse favorable avec François Hollande est devenue la règle. Quant aux jeunes d’origine étrangère ils n’ont rien à demander à 18 ans et obtiennent directement la nationalité française.

Ces chiffres très généraux montrent tout de même à grand trait l’orientation de la démographie de la France et expliquent le malaise culturel subi par les français de souche. L’immigration n’étant plus européenne, elle se heurte aux habitudes établies de tout temps sur le territoire. Son nombre officiel qui ne prend pas en compte l’immigration irrégulière, révèle à quel point celle-ci est déraisonnable, explique les difficultés sociales qu’elle engendre, annonce les prochains conflits entres les communautés auxquels il faut s’attendre.

Cette volonté de François Hollande est choquante mais elle s’explique en partie par son besoin de faire croître artificiellement son électorat. En effet sur les terres d’immigration ses scores sont excellents et il mise dessus pour être réélu en 2017. Ses déclarations d’amour en faveur du Maghreb et des sunnites en général devraient s’accentuer dans les prochains mois, les gestes généreux en faveur les banlieues d’immigration aussi.

Frédéric Le Quer