La crèche et le Conseil d’Etat

Par Samedi 22 octobre 2016 Permalink 1

Si la crèche n’est pas la célébration baroque de la naissance du Christ, une réponse anachronique au concile de Trente, l’expression simple à comprendre pour un fidèle d’un événement majeur du nouveau testament, qu’est-ce qu’une crèche? C’est donc la question tordue à laquelle le conseil d’état a répondu en recommandant de ne pas s’opposer à cette expression artistique dans les mairies.

La crèche y est donc acceptée parce que d’après la haute juridiction, la représentation n’est pas cultuelle mais culturelle et de ce fait n’est pas religieuse mais laïque! Il faut donc qu’elle ne s’accompagne d’aucune manifestation de « prosélytisme religieux ». En revanche elle ne doit rester présente qu’entre fin décembre et début janvier, calendrier contradictoire avec l’esprit de la recommandation puisqu’une crèche en février, en juillet ou en octobre répondrait mieux aux obligations matérialistes!

Comment peut-on voir dans l’élaboration en trois dimensions d’un passage si important des évangiles un acte ne correspondant pas à du prosélytisme? Les gens sont incités à regarder, éventuellement trouvé ça joli, mais surtout à ne rien comprendre. Malheur à ceux qui feraient un rapport avec le christianisme! Ce n’est pas cela du tout, il aurait mauvais esprit! Il s’agit juste d’un nourrisson entouré d’animaux et de personnages!

Les cardinaux lors de la contre réforme à la fin du XVIe siècle avait vu dans les images tout le contraire de ce qu’y voit notre conseil d’état. Elles devaient être le support de la compréhension, l’outil de l’intelligence. Cette approche correspondit d’ailleurs au point d’acmé du génie français qui donna toute sa mesure pendant un siècle et demi en répondant positivement à l’appel du Saint Siège. Aujourd’hui, alors que nous sommes plus que jamais abreuvés d’images, il ne faut surtout pas les comprendre et simplement les regarder bêtement comme sont vus les chaines d’info en continu ne faisant surtout jamais de lien avec quoique ce soit de crainte que le téléspectateur est un jour une vision globale.

Donc tenons-nous le pour dit! La crèche est la simple scène venant juste après un accouchement où plein de gens sont contents de voir l’arrivée au monde du petit Léo, Ethan ou Mohamed.

Frédéric Le Quer

PS: En une l’adoration des mages de Nicolas Poussin, Dresde Gemaldegalerie