La contre révolutionnaire loi el Khomri

Par Dimanche 6 mars 2016 Permalink 10

Le projet de loi el Khomri s’aligne délibérément  sur la théorie néolibérale des insiders et des outsiders qui, au lieu de considérer les rapports sociaux sur le modèle marxiste de la lutte des classes, tend à opposer entre eux les salariés qui travaillent et ceux qui voudraient bien.

En effet, si jusqu’à présent toutes les réformes concernant le droit du travail avaient considéré que ce qui était bon pour les salariés l’était aussi pour les chômeurs et réciproquement, fusionnant ainsi les intérêts de l’ensemble des gens en âge de travailler contre les intérêts du patronat, avec la loi El Khomri, il est considéré tacitement que les avantages de ceux qui travaillent nuisent à ceux qui recherchent un emploi. Les plus riches et leurs affiliés renversent ainsi les tensions sociales verticales fonctionnant naturellement entre les exploiteurs et les exploités qui deviennent horizontales en jetant les citoyens les uns contre les autres. Ainsi, il y aurait, d’un coté, l’heureux travailleur allant accomplir son devoir dans la joie et la bonne humeur, et le chômeur, de l’autre, enviant la chance inouïe du premier et n’attendant qu’une chose, c’est qu’il soit déboulonné de son piédestal le plus aisément possible pour prendre sa place!

Les dirigeants, Macron, Valls et Hollande, la pauvre el Khomri faisant déjà un burn out (!) veulent accentuer et sanctuariser les avantages patronaux en facilitant les licenciements sous prétexte de faciliter les contrats en CDI, continuant à parier, malgré l’échec du pacte de responsabilité, qu’on peut faire boire un âne qui n’a pas soif… Un naïf pourrait se dire qu’il faudrait mieux cesser de faire entrer en France des centaines de milliers de travailleurs étrangers par an pour donner plus de chance à ceux qui sont là, mais c’est interdit de le penser et encore plus de le dire!!! L’argument est prohibé par toute la superstructure idéologique qu’elle soit favorable ou non à la loi. L’immigration de masse est intouchable aussi bien pour les patrons que pour la gauche qui y trouvent leur compte. Le chomage  important permet de brider les salaires et les étrangers vivement naturalisés votent socialiste.

Cette loi ne fera évidemment pas baisser le chomage. Éventuellement, elle rebattra les cartes en remplaçant des salariés bien payés par d’autres moins rémunérés. C’est d’ailleurs le but profond des instigateurs du projet. Hollande s’est probablement fait manipuler mais on a compris depuis longtemps qu’il n’avait pas les épaules pour diriger le pays. Quant à l’opposition, mais qu’ils sont cons, mon dieu, qu’ils sont cons!

Frédéric Le Quer