La canonisation du bienveillant Emmanuel

Par Mardi 16 mai 2017 Permalink 4

La France entière s’émerveille à chacun des faits et gestes de saint Emmanuel Macron. La télévision, quelque soit la chaîne, dont la rigueur éditoriale n’a d’égal que celle de la presse collaborationniste pendant l’occupation, a interrogé une femme qui avait mis en fond d’écran sur son portable l’idole Emmanuel! Son enthousiasme symbolisait ces citoyens unis derrière leur chef, amoureux de l’être suprême, éblouis, pâmés comme devant l’apparition en concert en 1967 de John Lennon ou Paul Mac Cartney! Emmanuel est beau, Emmanuel est fort, Emmanuel est intelligent. Certains brûlent de l’encens devant son effigie en implorant un miracle. Emmanuel ne les oubliera pas parce qu’en plus d’être beau, grand, fort et intelligent, Emmanuel est bienveillant.

Les médias ont eu la confirmation que le bourrage de crâne fonctionnait plutôt bien face à une population hébétée. Ils s’en donnent à cœur joie; même le nouveau premier ministre est porté au pinacle. Ce pantouflard de première ayant participé comme lobbyiste auprès des parlementaires(ça ne s’invente pas!) à la pire époque d’Areva, celle d’Anne Lauvergeon qui a vu la déconfiture de cette entreprise qui oblige maintenant les français à rembourser des milliards, est présenté comme une oie blanche. Il s’est pourtant depuis fait remarquer au Havre en jetant à la poubelle 8000 desserts à destination des cantines municipales sous prétexte qu’ils contenaient de la gélatine de porc! La séparation du religieux et du laïc n’est visiblement pas son truc… A l’image de Thévenoud, le pauvre homme est aussi atteint de phobie et pas la moindre pour un premier ministre d’un pays au bord de la ruine, celle des chiffres. Quand benoîtement l’administration l’interrogea sur sa déclaration de patrimoine, elle s’est vue répondre qu’il n’avait aucune idée de la valeur de ses biens immobiliers. C’est un artiste notre Edouard Philippe! Comme Gérard (des rigolos les parents!). Il est très au-dessus des contingences matériels! Cela promet…

Aujourd’hui saint Emmanuel nous concocte son gouvernement. Collomb va pleurer, Le Drian s’extasier sur l’armée française, Bayrou glorifier l’extrême centre! Quant aux français, ils se diront:
Jef, viens
Et si t´es encore triste
Ou rien qu’si t’en as l’air
J’te raconterai comment
Tu d’viendras Rockefeller
On s’ra bien tous les deux
On r’chantera comme avant
Comme quand on était beaux
Jef,
Comme quand c´était l’temps
D´avant qu´on soit poivrots

Frédéric Le Quer