Kovsh

Par Dimanche 2 juillet 2017 Permalink 1

Si le kovsh est une pièce d’orfèvrerie russe parfois d’une très grande valeur, il correspond traditionnellement au moyen-âge à un simple récipient à boire en bois, une sorte d’ustensile de cuisine constitué d’un cuilleron concave prolongé d’un manche faisant assiette creuse et louche en même temps, s’attachant à ressembler à une oie ou un canard. Si dès le XIVe siècle, il apparaît en métal, c’est à partir du XVIIe siècle que le kovsh devient un objet de luxe, de récompense aussi pour les collecteurs d’impôt ou les cosaques, à l’orfèvrerie délicate. Celui ci-dessous, par exemple, en vermeil a été offert par Catherine II à un cosaque avec une dédicace en russe traduite en français « … en témoignage de ses bons et nombreux / services (à notre égard), à Moscou le 18 mai 1774″. Il fut vendu le 4 juin 2017 par Ferri ovv à Drouot pour une somme de près de 90 000 € frais compris.SAM_3909

Si le début du XIXe siècle voit passer le kovsh en désuétude, le besoin de s’ancrer dans l’identité slave existant avant la révolution bolchevique le remet à l’honneur. Le glorieux artisanat russe de cette époque en fait un objet emblématique très richement orné. Celui en une en est un bel exemple. De Igor Cheryartov, ce kovsh d’honneur (Moscou vers 1908, 1917), est en argent à décor ciselé et repoussé en relief, serti de 6 cabochons de pierres dures, d’une plaque émaillées et d’émaux cloisonnés, haut de 35,5 cm et large de 33 cm. Il fut vendu à Drouot chez Coutau-Bégarie svv le 22 mai 2015 pour la somme de 212 364 €.

Mentionnons aussi ce kovsh très zoomorphe en vermeil de 1,1 kg, vers 1899, 1908, par la maison Khlebnokov dont la maîtrise de l’émail fut en son temps saluée par 2 médailles à l’exposition universelle de Vienne, qui fut adjugé 94 179 € par Rieunier & associés le 2 décembre 2013.

SAM_3912

Terminons par un kovsh monture argent mais dont la panse est façonnée en cristal, début XXe, 3,390 kg, qui fit à Rambouillet chez Faure & associés svv, le 11 octobre 2014 19 680 €SAM_3913

Frédéric Le Quer