Italie versus Espagne

Par Lundi 23 octobre 2017 Permalink 1

En Italie, un cadre légal a permis à la Lombardie et à la Vénétie d’organiser victorieusement un référendum qui rameuta plus d’un électeur sur deux afin de réclamer plus d’autonomie vis à vis du pouvoir central romain.

En Espagne, Mariano Rajoy avec l’aide du conseil constitutionnel politiquement très engagé et très loin de ressembler à une assemblée de sages, rejette toute évolution du statut de la Catalogne.

En Italie, il s’agit d’une question d’immigration que lombards et vénitiens veulent voir stopper et d’argent que les deux riches provinces se voient obliger de redistribuer aux autres régions.

En Espagne le problème migratoire reste tu, mais l’argent que la riche catalogne verse à Madrid constitue aussi la pomme de discorde.

En Italie, la Ligue du Nord, le parti vainqueur des élections d’hier se caractérise moins par un régionalisme forcené, puiqu’une tendance nationaliste existe en son sein, que par des options (rejet de l’€ par exemple) que la bien pensance qualifie de populistes et xénophobes.

En Espagne, rien de tout cela chez Carlès Puigdemont. Le leader indépendantiste, président du gouvernement de Catalogne, est un homme de centre droit conservateur et europhile.

D’un coté plus d’autonomie est demandée et de l’autre l’indépendance. Les enjeux apparents sont dans les deux péninsules très différents mais la crainte des populations de perdre leur identité est le ciment qui les lie. Ce sentiment porte en lui le risque de contagion à travers toute l’Union Européenne car partout des régions se sentent assaillies, assaillies par des cultures lointaines, assaillies par les lois qui leur sont imposées. Ce qui se passe est une lame de fond qui ne pourra être matée que par la violence qui révélera au grand jour les aspects antidémocratiques de la construction européenne. N’en doutons pas! La Flandre, l’Ecosse, l’Irlande du nord, la Corse, le Pays Basque, la Transylvanie, les îles Féroé prendront le relais.

Frédéric Le Quer

PS: en une, Guardi, la place St Marc