Isolationnisme et influence culturelle du Japon

Par Dimanche 6 juillet 2014 Permalink 13

Du xviie siècle à 1868 le Japon connut un long moment d’enfermement sur soi n’acceptant des relations qu’avec ses proches voisins, Chine et Corée, et à la marge avec la Hollande. Mais l’influence artistique de cette période, l’époque d’Edo, fut capitale en Europe à la fin du xixe siècle et au début du xxe.
La culture populaire japonaise louait les plaisirs des sens, ses artistes les illustraient. Pour ce, les ukiyo-e (traduction littérale: image d’un monde flottant), estampes qui prenaient pour cadre des scènes de la vie quotidienne traitaient de sujets variés de la façon la plus hardie qu’il soit. Les gros plans des acteurs de théâtre, les couleurs des kimonos d’une grande richesse chromatique, ou encore le calme et la douceur de vivre des scènes paysagées influencèrent les mouvements artistiques européens. L’art nouveau, l’inclassable Van Gogh, les impressionnistes, les symbolistes, les nabis… tous doivent un peu de leur lyrisme à Harunobu, Kiyonaga, Utamaro, Sharaku, Toyokuni, Kuniyoshi, Hokusai ou Hiroshige. Ce n’est pas tant l’intérêt indéniable des thèmes sociologiques ou historiques que l’esthétisme révolutionnaire qui émerveilla.
Le maître Hiroshige par exemple devait sa célébrité à une série d’estampes réalisées entre Tokyo et Kyoto qui immortalisait 53 relais du Tokaido, la route la plus importante qui relayait à l’époque Edo les 2 villes. La lumière changeante sous la pluie, l’orage, le soleil ou la neige y a inlassablement été disséquée à l’image plus tard du travail obsessionnel d’un Monet.
La période d’Edo vit l’économie croître grâce à un taux de natalité dynamique, la femme japonaise se libérer de façon inconcevable en Europe à cette époque et les arts prendre une dimension universelle complètement contre intuitive eu égard à la politique d’isolement promue.
L’influence intellectuelle d’un pays prend son ampleur dans l’unité, la cohérence et donc dans la compréhension profonde de l’essence d’une société et non dans la dilution d’une culture dans un melting pot dégénérescent faisant perdre sa substantifique moelle à une civilisation.

Frédéric Le Quer

Hiroshige, série de la grande Tokaido, station onze (Hakone)

Hiroshige, série de la grande Tokaido, station onze (Hakone)